La Hongrie salue "le rôle stabilisateur" du Maroc dans la région | www.le360.ma

ع
Rabat Budapest

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, avec son homologue hongrois, Peter Szijjarto,

© Copyright : dr

La Hongrie salue "le rôle stabilisateur" du Maroc dans la région

Par Le360 (avec MAP) le 25/04/2017 à 20h47

La Hongrie salue le rôle "stabilisateur" joué par le Maroc dans la région de l'Afrique du Nord, a souligné, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et du Commerce hongrois, Peter Szijjarto.

aA

"Le Maroc peut être fier de son progrès économique réalisé lors des dernières années", a dit le chef de la diplomatie hongrois lors d’un point de presse tenu à l’issue d’un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.



La Hongrie attache une importance particulière au développement de ses relations avec le Maroc, notamment dans le domaine économique essentiellement dans des secteurs prioritaires tels que l’agroalimentaire, l’agriculture et la gestion de l’eau, a précisé M. Szijjarto.



Il a rappelé avoir signé avec le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de Recherche scientifique, Mohamed Hassad, un accord pour octroyer 100 bourses d’études par an aux étudiants marocains dans des universités hongroises.



La Hongrie considère le Maroc comme une porte d’entrée pour l’Afrique, a-t-il indiqué, soulignant que son pays peut servir également de hub logistique au Maroc pour exporter ses produits en Europe centrale et en Russie notamment.



Il a souligné, par ailleurs, que son pays attache une grande importance à la coopération stratégique, politique et économique, entre l’UE et d’autres pays, et qu’il est en faveur de l’élargissement de l’UE et du développement des relations entre l’Union et des pays tiers.



"Le Maroc peut compter sur la Hongrie pour développer ses relations avec l’UE", a-t-il souligné.



S’agissant du conflit artificiel autour du Sahara marocain, il a noté que cette question constitue un obstacle au développement et à la croissance dans la région.



"On espère que cette question sera résolue rapidement, étant donné son impact négatif sur la coopération régionale", a souligné le chef de la diplomatie hongroise.



De son côté, M. Bourita a affirmé que la visite du responsable hongrois au Maroc s’inscrit dans le cadre de la vision royale de s’ouvrir sur de nouveaux espaces et de diversifier les partenaires du Royaume au sein de l’UE.



Le ministre, qui a loué les "excellentes" relations entre les deux pays, a toutefois noté que les échanges économiques bilatéraux demeurent en deçà de l’excellence des relations politiques entre Rabat et Budapest.



C’est ainsi que plusieurs décisions ont été prises à l’occasion de la visite du ministre hongrois, a poursuivi M. Bourita, faisant savoir, dans ce cadre, que la commission économique mixte maroco-hongroise se réunira en octobre prochain.



Il sera également procédé à la mise en place d’un Conseil de partenariat économique Maroc-Hongrie, qui se réunira l’automne prochain, a indiqué le ministre, faisant état d’un accord pour la tenue d’un forum économique en automne, en marge de la réunion de la Commission mixte.



Le Maroc sera aussi l’invité d’honneur du prochain Salon agricole de Hongrie, a indiqué M. Bourita.



Ces décisions sont de nature à booster les relations économiques entre les deux pays et de diversifier les partenaires du Royaume, a-t-il noté.



Cette visite a été aussi l’occasion de signer plusieurs accords pour renforcer la coopération bilatérale dans les domaines de la culture et de la science, a dit M. Bourita, soulignant que ses entretiens avec le ministre hongrois ont porté sur plusieurs questions, dont les relations entre le Maroc et l’UE.