Le360 Actualités Maroc

ع
Pneumatique - migrants - Emigration clandestine

Des migrants clandestins à bord d'une embarcation pneumatique. 

© Copyright : DR

Le Maroc a empêché quelque 15.000 tentatives de migration clandestine vers l’Espagne, lors du premier trimestre 2022

Par Mohamed Chakir Alaoui le 06/05/2022 à 15h49 (mise à jour le 06/05/2022 à 16h32)

En marge de la réunion du groupe migratoire mixte permanent maroco-espagnol qui s'est tenue ce vendredi 6 mai 2022 à Rabat, les autorités marocaines ont livré des chiffres édifiants concernant la lutte implacable qu’elles mènent contre la migration clandestine à destination de l’Europe et de son voisin du Nord.

aA

Lors du premier trimestre 2022, selon des chiffres officiels qu'a reçu Le360, les aurotités marocaines ont déjoué 14.746 tentatives d’immigration et d’émigration irrégulières à travers les différentes voies maritimes et terrestres menant du Maroc à l’Espagne.

 

Dans le cadre de cette lutte, ces mêmes autorités (police, gendarmerie, armée, forces auxiliaires) ont démantelé, lors de la même période, 52 réseaux criminels de trafic illicite de migrants et de traites humaines.

 

Les autorités marocaines ont par ailleurs mis en échec des dizaines d’assauts sur les enclaves de Sebta et Melilla. Quant au secours en mer, l’assistance a concerné pour la même période environ 97 personnes.

 

Pour ce qui est du bilan réalisé lors de l’année 2021 en matière de lutte contre la migration clandestine, le Maroc a réussi à neutraliser 63.121 tentatives de migration irrégulière vers l'Europe et à démanteler 256 réseaux criminels de trafic illicite de migrants.

Une première, depuis trois ans: réunion à Rabat du groupe migratoire mixte maroco-espagnol 

 

En outre, en 2021, le Maroc a porté secours à 14.236 personnes en mer, tandis qu’il a été procédé au retour volontaire de 3.500 immigrés vers leurs pays d’origine, dont 2.300 en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations. Les assauts avortés sur Sebta et Melilla se sont pour leur part élevés à 49 en 2021, dont 47 au niveau de Melilla, selon les mêmes sources.

 

Il faut rappeler que durant les travaux du groupe migratoire mixte maroco-espagnol, tenus aujourd’hui avec la participation de hauts responsables des deux pays, les grands axes de la stratégie marocaine de lutte contre la migration clandestine ont été présentés. Des efforts salués amplement par la communauté internationale.

 

Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route élaborée lors de la visite au Royaume, en avril 2022, de Pedro Sanchez, président du gouvernement espagnol. Les deux parties se sont félicitées de «la reprise de leurs réunions migratoires qui ont toujours consacré la confiance et la responsabilité partagée», indique un communiqué conjoint rendu public à l'issue de cette rencontre.

 

La partie espagnole a exprimé ses remerciements aux autorités marocaines pour «les efforts d'envergure» déployés en matière de lutte contre la migration illégale avec «des résultats tangibles», souligne la même source.