Le360 Actualités Maroc

ع
Santiago Abascal - Vox - Espagne

Santiago Abascal, chef du parti espagnol d'extrême-droite Vox, lors d'un meeting de campagne, près de Madrid, le 24 avril 2021.

© Copyright : Oscar Del Pozo / AFP

Le parti d’extrême-droite Vox veut durcir les conditions d'accès des Marocains à la nationalité espagnole

Par Rahim Sefrioui le 09/11/2021 à 11h19

Le parti espagnol de l’extrême-droite Vox a exprimé hier, lundi 8 novembre 2021, son intention de durcir les conditions d'obtention de la nationalité espagnole, principalement par les citoyens originaires du Maroc.

aA

Le parti dirigé par Santiago Abascal va présenter un projet de loi au Congrès des députés pour empêcher "l'octroi massif de la nationalité à des étrangers", notamment des Marocains, qui proclament ensuite leur allégeance à un autre pays, allusion faite aux Marocains ayant célébré ce week-end la Marche Verte dans différentes régions espagnoles.

 

Vox répond ainsi à la position exprimée par l'ambassade du Maroc dans un tweet à l’occasion de la Marche Verte dans lequel la représentation diplomatique marocaine affirmait: "la Marche Verte est l'occasion de mettre en exergue le patriotisme sincère, la loyauté profonde et le fort attachement de la communauté marocaine établie en Espagne aux valeurs sacrées de la nation et à la défense de la patrie".

Sebta. Le parti Vox n’aime pas les Marocains, mais veut bien de leur poisson

 

Ainsi, Vox présentera un projet de loi visant à modifier le code civil en ce qui concerne l'octroi de la nationalité espagnole, "car la nationalité doit accréditer un lien avec la nation", affirme le parti.

 

Vox propose également que le ministère public se charge d'office de vérifier que les personnes ayant acquis la nationalité en Espagne ont renoncé à leur nationalité marocaine. "Sinon, nous parlerions de fraude à la loi et de fraude électorale, aussi", a déclaré Jorge Buxadé, porte-parole de Vox.

Sebta: le parti Vox veut classer les Marocains citoyens de seconde zone

 

Buxadé a expliqué que le projet de son parti vise à "garantir" que les Marocains qui obtiennent la nationalité "accréditent un lien de loyauté envers la nation, d'engagement historique et envers son passé, son présent et son avenir" et que, en somme, ces concessions de nationalités soient "conformes aux besoins réels de la nation espagnole".

 

Répondant aux messages adressés par l’ambassade du Maroc à Madrid, le leader de Vox, Santiago Abascal avait également indiqué que "les menaces du Maroc sont plus explicites que jamais, et toujours aussi impunies. C'est logique, car le gouvernement espagnol est redevable aux ennemis de l'Espagne. Et c'est extrêmement grave, car l'attentat le plus terrible de l'histoire a été commis par des Marocains vivant en Espagne".