Le PJD rejoue la carte de la victimisation et diabolise ses adversaires politiques | www.le360.ma

ع
El Othmani
© Copyright : DR

Le PJD rejoue la carte de la victimisation et diabolise ses adversaires politiques

Par Mohamed Younsi le 11/09/2019 à 19h25

Kiosque360. Le secrétaire général du PJD, Saâd-Eddine El Othmani, tente tant bien que mal d’unir les rangs de la Lampe, secouée par des tiraillements entre ses membres. Pour ce faire, il a appelé les siens à plus de mobilisation, en accusant ses adversaires d’entrer en campagne préélectorale.

aA

Le Parti de la justice et du développement (PJD) reste fidèle à sa stratégie de victimisation à la veille de chaque rendez-vous électoral, histoire de s’attirer la sympathie de l’opinion publique, tout en diabolisant ses adversaires politiques.

 

C’est en quelque sorte les mêmes arguments que le secrétaire général du parti, Saâd-Eddine El Othmani, a ressorti lors de la dernière réunion du secrétariat général de la Lampe. Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, qui rapporte cette information dans son édition de ce jeudi 12 septembre, le leader du PJD a accusé ses adversaires politiques d’entamer des campagnes préélectorales, tout en dénonçant ce qu’il a qualifié de «campagne médiatique ciblant le parti et ses leaders». Selon le quotidien, le PJD a ressorti ce système de victimisation pour convaincre les siens de serrer les rangs et surmonter les désaccords et tiraillements qui ont poussé certains membres du parti à jeter l’éponge. C’est pour cela, poursuit le quotidien, que le secrétariat général du parti a précipité la validation du rapport du dialogue interne que la commission compétente lui avait adressé en juillet dernier, en chargeant un comité de se pencher sur ses recommandations afin de prendre les décisions qui s’imposent.

 

De même, indique un communiqué du secrétariat général du parti, évoqué par le quotidien, il a été décidé d’imprimer tous les documents de ce dialogue interne et de les mettre à la disposition des militants du parti afin d'en faire l’objet d'un débat lors du forum des coordonnateurs régionaux, prévu les 12 et 13 octobre 2019. Et d’appeler à plus de mobilisation et de sensibilisation au sein du parti en vue d’affronter les prochaines échéances électorales. Pour ce faire, un programme de communication et d’encadrement a été validé par le secrétariat général du parti. En fait, il s’agit d’une véritable préparation au prochain rendez-vous électoral, mais sur fond de victimisation du parti et de diabolisation de ses adversaires politiques. La fin justifie les moyens.