L'hommage controversé de l'Université Mohammed V à Halima Assali | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Halima Assai
© Copyright : DR

L'hommage controversé de l'Université Mohammed V à Halima Assali

Par Fatima Moho (Twitter) le 08/06/2015 à 17h16 (mise à jour le 08/06/2015 à 18h24)

L'Université Mohammed V rend hommage, ce lundi 8 juin, à Halima Assali, membre du Bureau politique de la Haraka, pour ses quarante ans d'action politique. Une initiative qui a suscité une grande polémique dans les rangs de ses détracteurs à l'Epi mais aussi au sein de l'Université.

aA

Un hommage sera rendu, cet après-midi à partir de 16h30, à Halima Assali, membre du Bureau politique du Mouvement populaire par l'Université Mohammed V de Rabat. Une initiative décriée par ses détracteurs au parti qui estiment qu'il a'git d'un "scandale impliquant Khalid El Berjaoui, ex-doyen de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales Souissi(ndr), et actuel ministre délégué à la Formation professionnelle, et Hakima El Haite, ministre délégué chargée de l'environnement” qui auraient fait pression pour que cet hommage soit rendu à “la dame de fer” afin de la remercier de ses efforts pour leur accès aux portefeuilles ministériels. Dans un communiqué au ton virulent, les opposants à cette initiative, qui avancent qu'un doctorat honorifique lui sera attribué, estiment que Halima Assali ne mérite pas cet hommage qui cache un “sale jeu politicien à peine voilé”.

 

Dans un entretien téléphonique avec Le360, Halima Assali, nous précise: «La présidence de l'Université Mohammed V m'a effectivement contactée pour m'annoncer qu'un hommage me sera rendu ce lundi. Mais je vous assure je n'ai aucune idée sur l'éventualité d'attribution de ce doctorat honorifique qui a enflammé la Toile». Et Halima Assali de poursuivre: «C'est un honneur pour moi qu'une institution aussi prestigieuse que l'Université Mohammed V me rende hommage. Les organisateurs m'ont expliqué qu'il s'agit là d'un signe de reconnaissance envers une personnalité féminine qui a derrière elle une quarantaine d'années d'engagement politique et d'action associative. L'Université a l'habitude de rendre hommage à des personnalités politiques, entre autres. Je suis la deuxième harakie, après Mahjoubi Aherdane, à l'être». 

 

A propos de la polémique qu'elle suscite au sein de son parti et dans les journaux, Halima Assali nous a déclaré: «Je n'ai jamais cherché à devenir ministre. La députation, je l'ai laissée tomber après deux mandats pour céder la place à d'autres. Je n'ai aucune ambition et n'attends rien de mon parti. Je suis une militante qui oeuvre pour le bien de la Commune de Lehri où je suis conseillère. Le tollé est à chaque fois soulevé par des désoeuvrés. En dépit de toute cette animosité, je serai toujours forte ».