L’insoutenable légèreté des députés met en colère El Malki | www.le360.ma

ع
habib el malki

Habib El Malki, président de la chambre des Représentants.

© Copyright : DR

L’insoutenable légèreté des députés met en colère El Malki

Par Amyne Asmlal le 19/10/2018 à 20h07

Kiosque360. Les députés ont tendance à se laisser aller, côté vestimentaire. Le président de la Chambre se montre ferme: aucun parlementaire ne pourra assister aux séances plénières et aux questions orales sans respecter le règlement intérieur.

aA

Le flegmatique Habib El Malki semble excédé, et même en colère, par le comportement de certains députés de la première Chambre. D’après le quotidien Assabah qui rapporte l’information dans son édition du week-end des 20 et 21, le président de la Chambre est en train d’explorer toutes les pistes possibles à même d’imposer un minimum de discipline aux honorables élus de la Nation.

 

C’est que, explique le journal, certains députés pénètrent dans l’hémicycle dans des tenues inappropriées. Ce qui, pour le président, est inadmissible. Depuis quelque temps, souligne le journal, l’institution parlementaire est ainsi devenue la cible des critiques. Le journal cite en ce sens l’attitude de la députée PAMiste d’Essaouira, Asmae Chaâbi, qui s’est présentée dans une tenue décontractée au début de la semaine, pendant la séance des questions orales.

 


Le président Habib El Malki a pris comme prétexte le comportement de la députée, qui, rappelle le journal, avait d’ailleurs annoncé sa démission il y a quelques jours avant de se raviser, pour rappeler à l’ordre les membres de la Chambre. C’est ainsi que le président a adressé un avertissement aux élus à travers les chefs des groupes parlementaires leur rappelant, notamment, le code vestimentaire exigé et le respect dû à l’institution. Ce code exige que les élus soient habillés soit en tenue traditionnelle (djellaba marocaine) ou en tenue moderne (complet-cravate).

 


En parallèle, le président de la Chambre a également donné ses consignes au personnel chargé de la sécurité à la Chambre pour l’aviser à chaque fois qu’ils notent une infraction au règlement intérieur, notamment le volet vestimentaire. Ces derniers sont également invités à empêcher tout parlementaire qui ne respecte pas ces normes d’accéder à la salle des plénières, surtout pendant la séance des questions orales, et de prévenir le chef du groupe parlementaire auquel il appartient. 

 


Le journal, estime également que, pendant qu’il y est, le président de la Chambre devrait également intervenir énergiquement pour mettre fin à certains comportements de visiteurs de l’institution dans le hall et les couloirs de la Chambre.