Maroc – Allemagne: voilà comment Berlin a réagi à l’alerte envoyée par Bourita | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
maroc-allemagne
© Copyright : DR

Maroc – Allemagne: voilà comment Berlin a réagi à l’alerte envoyée par Bourita

Par Fahd Iraqi le 04/03/2021 à 18h31

Pour répondre aux Affaires étrangères qui ont décidé d’encadrer la coopération avec les organismes allemands, Berlin a décidé de suspendre l’octroi au Maroc de visas Schengen. Une manière de remettre les pendules à l’heure, avant d’entamer des discussions sereines autour d’une coopération globale?

aA

Berlin n’est pas restée de marbre face à la note émise par Nasser Bourita au sujet de la canalisation de toute relation avec les organismes allemands par les services du ministère des Affaires étrangères. Dès le lendemain de cette décision, l’ambassadrice du Royaume en Allemagne, Zohour Alaoui, a été convoquée à une réunion urgente avec le secrétaire d’Etat au ministère des Affaires étrangères. "L’objectif était de clarifier les événements rapportés du Maroc", a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères allemand, Christofer Burger, durant son briefing devant les médias.


L’officiel allemand a bien évidemment fait mine de ne pas saisir la portée de la décision marocaine. "De notre point de vue, il n’y a pas de raison que les relations diplomatiques soient affectées. L’Allemagne et le Maroc collaborent étroitement depuis de nombreuses décennies, ce qui, à notre avis, est toujours dans l’intérêt des deux pays", a-t-il expliqué, sans rien divulguer de la teneur de la discussion avec la diplomate marocaine.


Au niveau de la diplomatie du Royaume, rien ne filtre non plus au sujet de cet entretien officiel. Néanmoins, pour les connaisseurs des arcanes des Affaires étrangères, Rabat a pu atteindre son objectif. "La diplomatie marocaine cherchait à passer un message fort de manière à ce qu’il puisse susciter un écho à Berlin", nous explique un ancien diplomate. "Cela a été le cas avec la provocation d’un réunion avec l’ambassadrice marocaine qui a dû évidemment être briefée auparavant de manière à exposer les raisons du malaise qui s’est installé entre les deux pays, notamment au sujet de la cause nationale, et surtout de les inviter à mettre à plat la relation avec le Royaume de manière à ce que la coopération soit globale".

Malaise profond dans les relations entre Maroc et l’Allemagne: Nasser Bourita lance une alerte


Si aucun communiqué n’est venu sanctionner cette rencontre diplomatique, la réaction allemande suite à cet entretien n’a pas été des plus positives. Les autorités fédérales allemandes ont décidé de suspendre la réception des demandes de visas Schengen à partir du Maroc. Un communiqué trivial de l’ambassade d’Allemagne à Rabat a annoncé cette décision en renvoyant vers la foire aux questions du département de l’Intérieur allemand au sujet du coronavirus.


Evidemment, il faut vivre dans le monde des bisounours pour croire que cette décision est liée à la situation pandémique au Royaume. "Il faut y voir une réaction d’orgueil face à la décision marocaine qui les a pris de court, commente notre spécialiste. Elle a d’ailleurs une ampleur bureaucratique à la mesure de la décision marocaine ni plus ni moins".


Pour lui, cette décision ne pourra être que temporaire car elle porte davantage préjudice aux ressortissants allemands qu’aux Marocains. "Ce sont les affaires consulaires des bi-nationaux qui risquent d’être affectées par cette suspension de visas. Les Marocains, eux, peuvent toujours accéder au territoire allemand avec des visas Schengen". En plus, la situation pandémique réduit amplement l’impact d’une telle décision de suspension de visas, au regard des restrictions de déplacement au niveau national et mondial.


La joute diplomatique entre Rabat et Berlin en est visiblement encore au bras de fer bureaucratique. Une étape qui précède généralement des discussions plus approfondies qui, elles, devraient aboutir à crever l’abcès…