Maroc-Emirats: Une loi pour renforcer la coopération militaire | www.le360.ma

ع
Avions armée Maroc
© Copyright : DR

Maroc-Emirats: Une loi pour renforcer la coopération militaire

Par Ziad Alami le 02/12/2014 à 06h56

Kiosque360. La commission des Affaires étrangères du Parlement a adopté, lundi 1er décembre, un projet de loi scellant la coopération militaire et de défense entre le Maroc et les Emirats arabes unis.

aA

Un mois après l’annonce par Rabat du déploiement de plusieurs centaines d’éléments des Forces armées royales aux Emirats arabes unis, les deux pays passent à la vitesse supérieure et veulent désormais institutionnaliser leur coopération militaire et de défense. Al Akhbar révèle, dans son édition de mardi 2 décembre, qu’un projet de loi avait été présenté au Parlement et devait être adopté, lundi 1er décembre, par la commission des Affaires étrangères et de la Défense. Selon ce projet de loi, «les gouvernements marocain et émirati s’engagent à renforcer la coopération militaire entre les deux pays dans les domaines politique, sécuritaire et de défense», dévoile le quotidien, en rappelant qu’un précédant accord de coopération militaire, signé en mai 2006, sera activé.

Coopération militaire, la voie est tracée
Rappelant les termes de cet accord, le quotidien Al Akhbar souligne l’engagement de l’administration de la Défense nationale marocaine et l’état-major des forces armées émiraties à créer une commission mixte, afin de mettre en place les mécanismes nécessaires à la mise en œuvre de la coopération militaire bilatérale. Cette commission, qui se réunira régulièrement et selon un ordre de rotation, aura la charge d’élaborer les mémorandums d’entente et les accords portant, outre les missions opérationnelles, sur l’échange d’expertise militaire, la réalisation de recherches et d’études se rapportant à l’industrie de l’armement, l’organisation de manœuvres conjointes, les opérations de maintien de la paix, les interventions de secours… Le terrain de coopération étant défini, les deux pays s’engagent à protéger leurs données confidentielles et continuer à les préserver même après l’expiration de l’accord de coopération, et à s’abstenir de toute activité susceptible de porter atteinte à la sécurité de chacun des deux pays. 

Les FAR, autre bouclier de la sécurité émiratie
Rappelez-vous, le Maroc avait annoncé, fin octobre, le déploiement de plusieurs centaines de militaires aux Emirats arabes unis, en prévision de toute menace en provenance de l’organisation terroriste d’Abou Bakr al-Baghdadi, Daach. Une action qui s’inscrit, selon le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, «dans le cadre de la tradition de partenariat fructueux et de solidarité forte entre Rabat et Dubaï et qui renforce une coopération militaire et sécuritaire multiforme et de longue date avec les Etats du Golfe». Un communiqué, diffusé par le département de Mezouar, avait révélé que cette initiative consistait à apporter un soutien à la fois militaire et de renseignement. Au-delà des relations bilatérales avec les Emirats, il faut préciser que le Maroc est lié aux monarchies du Golfe par un partenariat stratégique englobant les aspects politique, économique et militaire. C’est dans cet esprit que s’inscrit l’accord qui vient d’être scellé entre Rabat et Dubaï.