Le360 Actualités Maroc

ع
Yaïr Lapid - Nasser Bourita - Visite officielle Rabat - Israël - Maroc

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, reçoit son homologue israélien Yaïr Lapid, à Rabat, le 12 août 2021. 

© Copyright : Ministère des Affaires étrangères

Maroc-Israël: selon Barak Ravid, l'ouverture d'ambassades est prévue dans deux mois

Par Amine Kadiri le 12/08/2021 à 17h08

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et son homologue israélien, Yaïr Lapid, ont convenu de rétablir des relations diplomatiques complètes et d’ouvrir des ambassades en Israël et au Maroc dans deux mois, selon la presse israélienne.

aA

C’est le très informé journaliste israélien Barak Ravid qui rapporte l’information sur son compte Twitter, ce jeudi 12 août 2021, en reprenant les propos de Yaïr Lapid. En effet, le ministère des affaires étrangères israélien, en visite actuellement au Maroc a déclaré que lui et son homologue marocain, Nasser Bourita, ont convenu ce jeudi matin d'ouvrir des ambassades complètes dans leurs pays respectifs dans un délai de deux mois.

 

 

Yaïr Lapid a ajouté que Nasser Bourita devrait être à bord du premier vol de la compagnie Royal Air Maroc à destination d'Israël prévu en octobre ou début novembre, afin d'ouvrir l'ambassade du Maroc à Tel Aviv. L’information est également rapportée par le journal The Times Of Israel.

Vidéo. Maroc-Israël: "la reprise des relations émane d'une volonté et d'une conviction", rappelle Nasser Bourita 

 

Selon Barak Ravid, cette information revêt une grande importance dans la mesure où l’accord tripartite signé entre les Etats-Unis, le Maroc et Israël le 22 décembre 2020 à Rabat ne prévoyait pas une reprise des relations diplomatiques entre les deux pays au plus haut niveau. Seule l’ouverture de bureaux de liaison était prévue.

 

Le bureau de liaison de l’Etat hébreu à Rabat a d’ailleurs été inauguré ce matin par le chef de la diplomatie israélienne, et a été le point d’orgue de sa visite de deux jours au Royaume, la première du genre depuis 2003.