Maroc-Libye: première visite à Rabat de la ministre libyenne des Affaires étrangères | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Najla Mangoush

Najla Mangoush, ministre libyenne des Affaires étrangères.

© Copyright : DR

Maroc-Libye: première visite à Rabat de la ministre libyenne des Affaires étrangères

Par Mohamed Chakir Alaoui le 11/06/2021 à 10h28

La ministre des Affaires étrangères de Libye, Najla Mangoush, effectue ce vendredi une visite de travail à Rabat, la première du genre, au cours de laquelle elle s'entretiendra avec son homologue Nasser Bourita.

aA

La suite du processus politique en Libye, qui a été récemment marqué par la formation d'un gouvernement d'union nationale et la Conférence internationale sur la Libye prévue le 24 juin à Berlin ainsi que la fin des ingérences étrangères dans ce pays constitueront, de l'avis d'analystes, les principaux axes des entretiens qu'aura la cheffe de la diplomatie libyenne avec le ministre marocain, Nasser Bourita. Le chef de la diplomatie marocaine est qualifié par des sources diplomatiques comme étant l'un des grand spécialistes du dossier libyen en relation avec la politique étrangère du Maroc.

 

La visite de Najla Mangoush à Rabat intervient quelques jours après le déplacement au Maroc du président du Parlement de l'Est (Tobruk), Salah Aguila, et du président du Haut conseil de l'Etat (chambre basse).

Conflit libyen: nouvelle concertation au Maroc avant la conférence de Berlin

 

Le Haut conseil libyen examine toujours actuellement la question des nominations à la tête des hauts postes de souveraineté en Libye (banque centrale, office des hydrocarbures, justice....) alors que le gouvernement tente d'avancer dans la préparation des prochaines élections présidentielles et législatives de décembre 2021.

 

Le Maroc a mené, lors des accord de Skhirat de 2015, et continue de mener des efforts pour "instaurer la stabilité, la paix et la sécurité dans ce pays".

 

A ce propos, Nasser Bourita avait récemment déclaré que «le Maroc n'a aucun intérêt dans ce pays, son seul et unique intérêt réside dans le règlement pacifique et politique du conflit libyen. Il faut que les ingérences étrangères et les armes cessent, en laissant la place aux frères libyens pour régler eux-mêmes leurs problèmes».

L’ONU souligne le rôle positif du Maroc dans la résolution du conflit libyen

 

Najla Mangoush est la première femme à occuper le poste de ministre des Affaires étrangères en Libye. Elle a travaillé au sein de l'ancien Conseil de transition lors du déclenchement de la Révolution de 2011. 

 

Titulaire d'un Doctorat en gestion des conflits et de la paix de l'Université George Mason aux États-Unis, Najla Mangoush est née et a vécu dans la ville de Benghazi (est), alors qu'elle est originaire de Misrata, selon sa biographie.