MINURSO: Kim Bolduc à Tindouf après les menaces du polisarien de Daech, Adnane Abou Walid al-Sahraoui | www.le360.ma

ع
Abou Walid Sahraoui

Abou Walid al-Sahraoui, le polisarien de Daech, a menacé en début de ce mois de mai d'attaquer la mission de l'ONU au Sahara (Minurso).

© Copyright : dr

MINURSO: Kim Bolduc à Tindouf après les menaces du polisarien de Daech, Adnane Abou Walid al-Sahraoui

Par Ziad Alami le 14/05/2016 à 13h25 (mise à jour le 14/05/2016 à 14h05)

Kim Bolduc s'est déplacée à Tindouf pour discuter avec les dirigeants du Polisario des menaces proférées par Adnane Abou Walid al-Sahraoui, un polisarien affilié à Daech, contre la Mission de l’ONU au Sahara (MINURSO).

aA

Kim Bolduc, représentante spéciale du SG de l’ONU, chef de la MINURSO, se trouve depuis deux jours à Tindouf pour discuter des menaces proférées le 5 mai, via un enregistrement vidéo, par le terroriste Abou Walid al-Sahraoui, terroriste membre du Polisario, contre la Mission onusienne au Sahara, apprend Le360 auprès d’une source sécuritaire à Laâyoune.

 

En effet, Abou Walid al-Sahraoui, qui était chef du Mujao (Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest), avant de fusionner avec le groupe terroriste «Al Mourabitoune» du terroriste algérien Mokhtar Belmohtar, avait menacé, en début mai, d’attaquer la MINURSO et le Maroc.

 

Adnane Abou Walid al-Sahraoui, de son vrai nom Lehbib Ould Ali Ould Saïd Ould Joumani, appartenait à une milice armée du Polisario avant de rejoindre le groupe terroriste sahélien, baptisé «Mujao».

 

Ce terroriste s’est signalé à l’attention en 2012 à travers l’enlèvement, au QG du secrétariat général du Polisario, Rabouni, de trois humanitaires européens. Une prise d’otages qui se serait déroulée avec la complicité de Mohamed Lamine Bouhali, alors «ministre sahraoui de la Défense». Un acte qui traduit, en creux, la connexion avérée du Polisario avec les mouvements terroristes s’activant dans la région sahélo-saharienne.