Missions, coût, emplacement... Tout ce qu’il vous faut savoir sur le futur Musée d'Al Hoceïma | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Al Hoceïma

Al Hoceïma.

© Copyright : DR

Missions, coût, emplacement... Tout ce qu’il vous faut savoir sur le futur Musée d'Al Hoceïma

Par Mohamed Chakir Alaoui le 18/10/2020 à 14h00

Il s'agit d'un ambitieux projet, qui cultivera le devoir de mémoire de cette région du Nord du Royaume. Le futur musée d'Al Hoceïma va nécessiter un investissement global de 800 millions de dirhams et son inauguration est prévue pour le début de l'année 2022. Explications.

aA

Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) que préside Amina Bouayach, vient de faire le point sur l'état d'avancement de ce projet, qui sera hébergé dans les anciens locaux de la Pachalik (le siège du pacha) d'Al Hoceïma.

 

Les travaux de réhabilitation de cette ancienne bâtisse sont déjà en cours. De plus, selon une source du CNDH, maître d'ouvrage de ce futur musée, un terrain adjacent vient d'être acquis, afin d'agrandir la superficie du bâtiment.

 

«Le coût de la construction de ce musée est conséquent, car il assumera l'importante mission de contribuer à la préservation de la mémoire collective marocaine», souligne cette source au CNDH.  

Droits humains: à Al Hoceïma, le futur "Musée de la Mémoire" est porté par l'architecte Abderrahim Kassou 

 

Il faut rappeler que le projet de création de ce musée avait été recommandé en 2011 par l'Instance équité et réconciliation (IER) ancêtre du CNDH. Neuf ans après cette recommandation, le CNDH a décidé d'accélérer le rythme des travaux.

 

Ce musée aura pour vocation de rassembler et de classer des collections d'objets d'intérêt historique, technique, scientifique, artistique, en vue de leur conservation et de leur présentation au public. Revendiqué pour une raison identitaire par les derniers mouvements d'Al Hoceïma, il doit retracer la conquête des mouvements de libération, face aux visées coloniales espagnole et française.

 

Amina Bouayach estime, dans une déclaration pour Le360, que  le musée d’Al Hoceïma sera «un modèle à imiter car il constituera un fondement pour la mémoire marocaine avec ses manifestations économiques, culturelles et environnementales». Des éléments qui, selon elle, enrichissent l'histoire du Maroc et sa mémoire commune.