Modèle de développement: Benmoussa à l’écoute du Maroc profond | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Chakib Benmoussa

Chakib Benmoussa.

© Copyright : DR

Modèle de développement: Benmoussa à l’écoute du Maroc profond

Par Hassan Benadad le 26/01/2020 à 21h58

Kiosque360. Les membres de la Commission spéciale sur le modèle de développement se sont rendus dans des zones rurales, près de Taroudant. Les habitants de plusieurs douars éloignés ont soulevé la question du développement local de leur région, évoquant le désenclavement et l’alimentation en eau.

aA

Après une série de rencontres avec les partis, les syndicats et les établissements publics, les membres de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CMSD) ont mis le cap vers le monde rural afin d’élargir les concertations pour une meilleure «justice territoriale». Ils ont choisi les douars situés dans la province de Taroudant pour entendre la vision des habitants sur le «Maroc de l’avenir». La délégation est arrivée, samedi dernier, dans le douar de Takmout, dans la commune d’Assais, afin de prendre connaissance des problématiques du monde rural et recueillir les propositions de la population concernant le développement de la région. Dans la ville de Taliouine, les membres de la CMSD ont rencontré les représentants de plusieurs associations locales. Cette rencontre a été l’occasion pour la société civile d’expliquer sa vision sur le modèle de développement. Les intervenants ont concentré leurs propos sur le développement local, soulevant notamment les problèmes d’alimentation en eau potable et l’absence de maisons de jeunes.
 

Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du lundi 27 janvier, que la CMSD a reçu, jeudi dernier, une délégation du Conseil de la concurrence. Le président de cette instance, Driss Guerraoui, a mis l’accent sur la nécessité de mettre la question économique au cœur du nouveau modèle de développement. Ce modèle, ajoute-t-il, nécessite la mobilisation de tous les acteurs et des forces vives de la nation, dans le but de produire de nouvelles richesses et de libérer les énergies. Guerraoui a insisté sur le rôle que doit jouer le système concurrentiel dans le nouveau modèle de développement et a appelé l’Etat à faire face aux grands défis. Parmi ces défis: la rareté des ressources naturelles et financières, ainsi que le manque de capital humain disposant d’un certain niveau de compétences. 


Dans son édition de ce lundi 27 janvier, Al Ahdath Al Maghribia souligne, de même, que la commission ne s’est donc pas cantonnée à son siège, à Rabat, et a décidé d’aller recueillir les avis des habitants dans des zones éloignées et enclavées. Le quotidien rapporte également le déplacement du président de la CMSD et de la délégation qui l'accompagne dans la localité de Taliouine, située au pied de la montagne Siroua et s’élevant à 3.350 mètres au-dessus du niveau de la mer. La température y frôle les 5 degrés au-dessous de zéro.  Les membres de ladite commission ont rencontré un groupe de femmes, du village de Takmout, qui ont exposé leur vision sur le développement de leur région et ont notamment évoqué les actions des coopératives.