Le360 Actualités Maroc

ع
Cannabis médical

Cannabis à usage médical. (Photo d'illustration)

© Copyright : DR

Nomination de Mohammed El Guerrouj, directeur général de l’Agence nationale du cannabis

Par Mohamed Chakir Alaoui le 01/10/2022 à 18h02

Sur proposition du chef du gouvernement, le roi Mohammed VI vient de donner son accord pour la nomination du gouverneur d’El Jadida, Mohammed El Guerrouj, comme directeur général par intérim de l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC), dont le siège est situé à Rabat.

aA

Cette nomination de Mohammed El Guerrouj -qui cumulera ses fonctions de gouverneur et de chef de l’ANRAC- est intervenue dans l’arrêté n°3.92.22, émis le 29 septembre 2022, par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

 

En vertu de cette décision, le nouveau directeur général de l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC) assumera donc «tous les pouvoirs et les attributions nécessaires dans la gestion des affaires de cet établissement tels que définies par l’article 40 de la loi numéro 13.21», liée à la culture légale du cannabis à des fins médicales et industrielles.

 

Nomination Mohammed el Guerrouj  - ANRAC
© Copyright : DR

 

Mohammed El Guerrouj est lauréat de l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II de Rabat. Il a assumé, avant de diriger la préfecture d’El Jadida, plusieurs responsabilités au sein du ministère de l’Agriculture où il a présidé, à partir de 2013, l’Agence pour le développement agricole.

 

Il faut rappeler que la loi 13.21 autorise l’usage licite du cannabis à des fins médicales, pharmaceutiques et industrielles. La loi vise à gérer la culture du cannabis dans certaines régions contrôlées en drainant des investissements.

Réglementation du cannabis: la feuille de route de l’ANRAC

 

Aux termes de cette loi, l’ANRAC «assure la mise en œuvre de la stratégie de l’Etat dans le domaine de la culture, de la production, de la fabrication, de la transformation, de la commercialisation, de l’exportation du cannabis et de l’importation de ses produits à des fins médicales, pharmaceutiques et industrielles».

 

L’Agence est ainsi chargée notamment d’octroyer, de renouveler et de retirer les autorisations de la culture conformément aux dispositions de la présente loi. Elle a pour compétences d’«assurer la tenue de l’état des stocks du cannabis et fournir à l’Organisme international compétent les évaluations et informations demandées en application des engagements internationaux du Maroc», ainsi que de «contrôler les parcelles cultivées, les unités de fabrication et de transformation du cannabis ainsi que les entrepôts de stockage pour s’assurer du respect des dispositions de la loi».