Le360 Actualités Maroc

ع
bateau - passagers - traversée maritime - Tarifa - Tanger

Un bateau faisant la traversée Tarifa-Tanger.

© Copyright : DR

Officiel. Ouverture immédiate et progressive des frontières maritimes entre le Maroc et l’Espagne

Par Wadie El Mouden le 07/04/2022 à 22h21 (mise à jour le 07/04/2022 à 22h24)

Suspendu depuis mars 2020, le transport maritime de passagers reliant les ports marocains et espagnols reprend son activité, avec effet immédiat. L’annonce a été faite dans le cadre de la Déclaration conjointe Maroc-Espagne, adoptée au terme des discussions entre le roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

aA

Dans une Déclaration conjointe diffusée ce jeudi 7 avril 2022, au terme des discussions entre le roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, le Maroc et l’Espagne ont décidé de rétablir les liaisons maritimes de passagers, immédiatement et de façon graduelle, jusqu’à l’ouverture de l’ensemble des fréquences.

 

Officiellement, la fermeture des frontières maritimes avec l’Espagne était motivée par des raisons sanitaires. En effet, la traversée serait trop courte pour obtenir le résultat des tests PCR anti-Covid-19 effectués sur les passagers (ce qui justifie d’ailleurs la reprise «provisoire» en juin 2020 du trafic maritime desservant les ports français et italiens).

 

La décision de rouvrir les traversées maritimes met fin au climat d’attentisme qui régnait depuis le 13 mars 2020, le jour où le Maroc a décidé de boucler «jusqu’à nouvel ordre» les liaisons maritimes vers l’Espagne. Elle redonne surtout espoir à l’ensemble des acteurs de l’écosystème touristique, aussi bien dans le sud de l’Espagne (Andalousie) que dans le nord du Maroc: transporteurs maritimes, hôtels, restaurants, centres commerciaux, etc. Selon les estimations relayées par des médias espagnols, les liaisons maritimes entre les deux pays voient passer 10 millions de touristes chaque année.

Suivez en direct le point de presse du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez

 

Marhaba 2022: vers le retour à la normalité

Depuis le début de la pandémie en 2020, la suspension du trafic maritime de passagers entre le Maroc et l’Espagne, a eu pour corollaire l’annulation, durant deux étés consécutifs, de l’opération Marhaba qui, à elle seule, accueille chaque année plus de 3 millions de Marocains résidant à l’étranger.

 

 

La reprise des liaisons maritimes avec l’Espagne, conjuguée à l’amélioration de la situation sanitaire, a poussé les autorités marocaines et espagnoles à reconduire l’opération Marhaba, au grand bonheur des MRE qui attendent impatiemment de retrouver leurs proches et amis. «Les préparatifs pour l’opération Marhaba seront entamés dans cette perspective», peut-on lire dans la déclaration conjointe.

 

Il convient de rappeler que les pertes enregistrées par les ports espagnols en raison de la fermeture des frontières maritimes avec le Maroc sont énormes. Le manque à gagner s’élève à environ 40 millions d’euros pour le port d’Algésiras (soit 6,8 millions de passagers et 1,6 million de véhicules). Même constat pour le port de Tarifa qui a eu du mal à compenser le trafic enregistré en 2019 (3,2 millions de passagers et 414.000 véhicules).

 

A cela s’ajoutent les pertes enregistrées par les compagnies maritimes, évaluées à près de 500 millions d’euros, en raison de l’annulation de l’Opération Marhaba.