ONU: Une pétition pour les enfants de Tindouf | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Leila Zerrougui

Leila Zerrougui, de nationalité algérienne, occupe le poste de représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés.

© Copyright : DR

ONU: Une pétition pour les enfants de Tindouf

Par Abdeladim Lyoussi le 21/09/2014 à 16h30 (mise à jour le 22/09/2014 à 09h50)

Une pétition vient d'être lancée pour l'ouverture d'une enquête internationale sur les souffrances des enfants dans les camps du Polisario. Cette pétition sera adressée à la représentante du S.G de l'ONU pour les enfants et les conflits armés.

aA

Une pétition vient d'être lancée sur Internet en faveur des enfants vivant dans les camps de Tindouf dans le sud algérien. Lancée à l'initiative de l'Association Forum de l'enfance, une ONG basée à Rabat, cette pétition demande à l'ONU l'ouverture d'une enquête internationale sur le sort des populations des camps du Polisario et plus particulièrement celui des enfants. “Les droits des enfants, c'est d'abord l'éducation, la santé, un environnement sain, le divertissement et un habitat décent”, lit-on dans le texte de cette pétition qui sera remise plus tard à Leila Zerrougui, représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés.
Mais cette pétition évoque un autre aspect que la communauté internationale a toujours passé sous silence: les déplacements forcés d'enfants sahraouis en Espagne, et surtout à Cuba. Selon des statistiques avancées par L'Association Forum de l'enfance, pas moins de 6.000 enfants sahraouis ont été transférés depuis le début du conflit à Cuba pour des formations militaires et un endoctrinement idéologique.
Leila Zerrougui, de nationalité algérienne, occupe le poste de représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés depuis septembre 2012.