PAM. Le conseiller Aziz Benaâzouz n'a pas fugué à l'étranger | www.le360.ma

ع
Aziz Benazouz, membre du bureau du PAM

Aziz Benazouz, ex-chef du groupe parlementaire du PAM à la Chambre des conseillers.

© Copyright : DR

PAM. Le conseiller Aziz Benaâzouz n'a pas fugué à l'étranger

Par Mohamed Chakir Alaoui le 11/07/2019 à 17h36 (mise à jour le 11/07/2019 à 19h07)

Le conseiller parlementaire Aziz Benaâzouz, ancien dirigeant du PAM (opposition), et par ailleurs compagnon de route de Hakim Benchamas, ne s'est absolument pas évadé à l'étranger, contrairement à ce que laissent croire des rumeurs, a appris Le360 directement auprès de l'intéressé.

aA

Ces rumeurs insistantes ont été catégoriquement démenties, pour Le360, ce jeudi 11 juillet 2019 par Aziz Benaâzouz lui-même. 

 

Celui qui a été le chef du groupe parlementaire du PAM à la chambre des conseillers aurait, selon des bruits de couloirs qu'il infirme catégoriquement, fugué en France au terme d'une mission d'une semaine qu'il a récemment effectuée à Strasbourg, au siège du Parlement de l'Union européenne (UE).

 

"C'est du n'importe quoi"', tempête Aziz Benaâzouz, qui affirme qu'il se trouve actuellement à Rabat. 

Exclusif. Vidéo. Crise du PAM: Benchamas déballe tout

 

"J'ai accompli une mission au service de mon pays et je suis rentré début juillet pour rester aussi au service de mon pays. Ce sont de purs mensonges", a-t-il regretté.

 

Il reste néanmoins à rappeler qu'un profond différend l'oppose à Hakim Benchamas, le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité. 

 

Ce conflit a été à l'origine de son limogeage de la présidence du groupe relevant de la Chambre des conseillers.

 

Il est reproché à Aziz Benazouz son alignement et son soutien au groupe dit de l'"Appel de l'Avenir", composé des opposants à la ligne de gestion du parti prônée par Benchamas.

Vidéo. Crise du PAM: le Groupe de l'Avenir disposé à dialoguer avec Benchamach

 

Celui-ci, dans une contre-attaque, réclame à Aziz Benaâzouz de verser une somme d'un montant de plusieurs millions de dirhams, qui représente les contributions financières des parlementaires en faveur du PAM.

 

Ce montant, dont la valeur globale n'a jamais été officiellement divulguée par la direction du parti s'élèverait à près de 40 millions de dirhams.