Partis: au PAM, c’est le calme qui précède la tempête | www.le360.ma

ع
Hakim Benchamach

Hakim Benchamach a-t-il démissionné du PAM?

© Copyright : DR

Partis: au PAM, c’est le calme qui précède la tempête

Par Amyne Asmlal le 14/08/2019 à 19h49

Kiosque360. Le clan de Hakim Benchamach met les bouchées doubles. Il vient de tenir une réunion de la commission préparatoire pour que tout soit fin prêt à la date du congrès, avant fin septembre. Soit quelques jours à peine avant la date fixée par l’autre clan, celui de «l’avenir».

aA

Au moment où ses détracteurs observent une pause, le secrétaire général du PAM, Hakim Benchamach, et son clan sont passés, eux, à la vitesse supérieure. Ils ont ainsi accéléré les démarches et les préparatifs de l’organisation du 4e congrès, prévu en septembre. C’est ainsi que la commission préparatoire a tenu une réunion, le week-end dernier, sous la présidence de l’ancien député de M’dieq, Ahmed Touhami, écrit le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison du jeudi 15 août.

 

D’après le quotidien, cette réunion, à laquelle ont pris part l’ensemble des présidents des sous-commissions préopératoires ainsi que les rapporteurs et autres instances des ces commissions, a examiné trois points qui ont porté essentiellement sur la vision globale du prochain congrès, le 4e depuis la création du parti il y a exactement dix années. Les membres de la commission ont également planché sur la vision globale de ses fonctions et attributions, ainsi que sur la méthodologie de travail de chacune des sous-commissions thématiques qui en sont issues. Lors de cette réunion, il a été, de même, question d’examiner une feuille de route pour le prochain congrès.

 

Selon le président de la commission préparatoire nouvellement installée, cité par le quotidien, «la réunion s’est déroulée dans de bonnes conditions. Elle a examiné les différents points liés à la vision globale du prochain congrès, ainsi que les moyens à même d’en assurer une bonne préparation». Le président de la commission a également déclaré avoir exposé certaines idées, fait des propositions et suggéré des recommandations «importantes et constructives» concernant la méthodologie de travail de la commission. Ces idées, propositions et recommandations, a-t-il précisé, seront soumises aux appareils du parti afin de compléter les fonctions de la commission et d’assurer un suivi et un contrôle de ses travaux.

 

En gros, conclut Ahmed Touhami, celle-ci a connu un démarrage en force, mais tout en prenant le temps qu’il faut pour étudier en profondeur la situation actuelle, les expériences précédentes et la défaite à laquelle le parti fait face actuellement. «Nous voulons un congrès dont le rayonnement dépasse de loin celui des précédents», a-t-il affirmé. Pari difficile, puisque le parti vit actuellement une division sans précédent. Le PAM avait, en effet, rappelle Al Ahdath Al Maghribia, tenu une première réunion de la commission préparatoire le 19 mai. Laquelle réunion a connu une forte divergence de positions et le retrait du secrétaire général et son clan, qui ont décrété la suspension de ses travaux. L’autre clan a tenu, lui, à continuer la réunion de la commission qui s’est soldée par l’élection contestée d’un président, en la personne de Samir Goudar.

 

Depuis, le PAM est entré dans une crise dont les répercussions continuent à se faire sentir même après l’élection, il y a quelques semaines, d’Ahmed Touhami, par le clan du secrétaire général, à la tête de la commission préparatoire. Et ce, précise le quotidien, en riposte à la désignation, quelques mois plus tôt, par le «clan de l’avenir» dirigé par l’avocat Abdellatif Ouahbi et le dirigeant et membre fondateur Ahmed Akhchichin, de Samir Goudar, également à la tête de la commission préparatoire qui, elle, a fixé la date du congrès à fin septembre. Soit quelques jours à peine après la date décidée par la commission présidée par Ahmed Touhami.