Le360 Actualités Maroc

ع
Abdelaziz Rebbah

Abdelaziz Rebbah, président de la commune urbaine de Kénitra, élu sous les couleurs du PJD. 

© Copyright : DR

PJD: Rebbah gèle ses activités à cause de Benkirane

Par Fayza Senhaji le 22/05/2022 à 20h11

Kiosque360. Alors que les rumeurs allaient bon train sur son départ du PJD, Aziz Rebbah confirme avoir gelé ses activités partisanes. Il s’orienterait vers la création de sa propre formation. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Assabah.

aA

C’était dans l’air depuis plusieurs mois, et cela semble se confirmer. Aziz Rebbah, un des leaders du PJD et ministre sous les mandats de Abdelilah Benkirane et Saâd-Eddine El Othmani, pourrait bien claquer les portes de son parti. En cause, un désaccord quant à la manière dont le parti de la Lampe est géré depuis sa déconvenue aux dernières législatives.



C’est Assabah qui confirme l’information dans son édition du lundi 23 mai, en se fiant à une déclaration que lui a faite l’ancien ministre. Aziz Rebbah vient de geler l’ensemble de ses activités au sein du PJD et s’apprête à lancer sa propre organisation citoyenne dédiée à la jeunesse, une sorte de premier pas en vue de la création de son propre parti. En effet, l’organisation que souhaite lancer Aziz Rebbah se positionne sur la réflexion autour de l’ensemble des questions d’intérêt national, en plus des domaines de la recherche scientifique, la recherche autour de l’emploi et le développement. Pour Assabah, il est clairement possible que Aziz Rebbah s’oriente vers la création de sa propre formation politique, après les tensions qui marquent le PJD depuis que Abdelilah Benkirane en a repris les commandes.

 

Comme le rappelle le quotidien, les rumeurs au sujet du départ de Aziz Rebbah circulent depuis de longs mois, précisément depuis 2021. En mars dernier, ces rumeurs ont pris encore plus d’ampleur, d'autant que le journal a lui-même laissé fuiter les intentions de l’ancien ministre. La même source souligne également que le cas de Aziz Rebbah est loin d’être isolé, puisqu’une dizaine de figures du parti de la Lampe ont déjà claqué la porte pour s’être sentis marginalisés par le nouveau secrétaire général, Abdelilah Benkirane. 

 

Il est toutefois à préciser que, pour Aziz Rebbah, le gel de ses activités partisanes ne doit en aucun cas être interprété comme une démission. C’est en tout cas ce dont il a tenté de convaincre Assabah dans une communication téléphonique. Il a seulement expliqué que le PJD connaît aujourd’hui la montée d’une nouvelle direction, s’oriente vers de nouveaux horizons et qu'il préfère mettre son expertise politique ailleurs. Il a également nié toute missive envoyée à Abdelilah Benkirane l’informant du gel de ses activités, puisqu'il n'a aucune obligation juridique d’en informer le secrétaire général du PJD.

 

En tout cas, ce qui se passe avec Aziz Rebbah ne fait que confirmer les difficultés vécues en interne par le PJD. Le parti, qui a déjà durement avalé sa cuisante défaite aux dernières élections, doit aujourd’hui conjuguer avec ce qui semble être un début de scission