PLF 2020: les largesses du gouvernement en faveur du parlement | www.le360.ma

ع
Parlement
© Copyright : DR

PLF 2020: les largesses du gouvernement en faveur du parlement

Par Mohamed Younsi le 08/11/2019 à 21h03

Kiosque360. Le projet du budget de l’Hémicycle dans le cadre du PLF 2020 laisse entendre que le gouvernement serait très généreux envers l’institution législative. Indemnités, retraites et prises en charge, voici les chiffres.

aA

Le projet du budget de loi de finances PLF 2020 a prévu 481,6 millions de dirhams pour le fonctionnement du parlement durant l’exercice 2020. De même, le président de la chambre des représentants, Lahbib El Malki, compte dépenser 200 millions de dirhams pour couvrir les indemnités des députés et leur retraite, en plus des dix millions de dirhams prévus pour assurer leur prise en charge à Rabat lors des séances plénières et la présence au sein des commissions.


Pour ce qui est des investissements, le parlement compte dépenser 66 millions de dirhams pour assurer le fonctionnement de l’institution. Selon le quotidien Al Akhbar, qui se penche sur ce sujet dans son édition du week-end des 9 et 10 novembre, le budget de fonctionnement se décline en 390,24 millions de dirhams pour les salaires des députés et les fonctionnaires de l’Hémicycle, et 60,92 millions de dirhams pour les fournitures de bureau et autres. Les indemnités des députés engloutiront 170,4 millions de dirhams et leurs rentraites 10,347 millions de dirhams.


En plus de ces largesses, le président de la Chambre des représentants a réservé un forfait de 2,62 millions de dirhams pour les députés qui utiliseront leur voiture personnelle à des fins de service. Les déplacements des députés couteront quatre millions de dirhams à l’intérieur du Maroc et deux millions de dirhams à l’étranger, en plus de 3,62 millions de dirhams comme frais de déplacement à l’étranger.


Les études occasionneront des dépenses de 400.000 dirhams, les conférences et la formation couteront 200.000 dirhams. Les groupes parlementaires et les groupements parlementaires percevront une aide de l’ordre de 10,136 millions de dirhams.
La facture semble bien lourde et pourtant des députés ont demandé au président de la chambre de revoir à la hausse le budget réservé à la prise en charge des députés à Rabat, même si plusieurs d’entre eux n’assistent ni aux plénières ni aux commissions.