Le360 Actualités Maroc

ع
Bankole Adeoye et Mohamed Arrouchi - à Addis-Abeba

Mohamed Arrouchi, ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l'UA, et Bankole Adeoye, le nouveau patron du CPS, à Addis-Abeba, le 26 mars 2021. 

© Copyright : DR

Portrait. Qui est Bankole Adeoye, le nouveau patron de la Commission Paix et Sécurité de l'UA?

Par Mohammed Boudarham le 26/03/2021 à 15h22

Mohamed Arrouchi a tenu une réunion de travail, ce vendredi 26 mars 2021, avec Bankole Adeoye, diplomate nigérian, qui vient de prendre ses fonctions au poste de commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA). Voici son parcours et sa vision pour l’Afrique.

aA

Mohamed Arrouchi, ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’Union africaine (UA), a tenu une réunion de travail , ce vendredi 26 mars 2021, avec Bankole Adeoye, le nouveau patron de la Commission qui a désormais pour préogatives les affaires politiques, la paix et la sécurité au sein de l'Union africaine. 

 

En visitant le bâtiment qui abrite le département Paix et Sécurité à Addis-Abeba, Mohamed Arrouchi tourne ainsi la page de la défiance du Maroc à l’égard de ce département qui a servi, pendant plus d’une décennie, un agenda qui a excédé de nombreux diplomates africains.

Union africaine: le Kenya se ridiculise avec un coup d’épée dans l’eau et viole les règles de l’institution

 

Lors de cette réunion officielle, le représentant du Maroc a décliné la vision du Royaume en ce qui concerne l’action africaine commune en matière de paix, de sécurité et d’affaires politiques. Selon des sources contactées par Le360, Mohamed Arrouchi, au nom du Maroc, a insisté sur les principes d’unité, de solidarité effective, de bon voisinage et de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays membres.

 

L'ambassadeur a également réitéré l’attachement du Royaume au dialogue responsable et constructif, au respect mutuel et aux interactions positives. Et, tout cela, rapportent nos sources, dans un cadre où règnent la bonne gouvernance, l’objectivité, la transparence et le respect des procédures.

 

L’ambassadeur marocain a appelé au respect du rôle axial de la Commission en ce qui concerne les affaires touchant à la paix et à la sécurité, en barrant la route à toute tentative d’entraver le processus africain commun. Et le diplomate marocain a aussi réaffirmé l’engagement fort et effectif du Royaume dans les efforts visant à préserver la paix et la stabilité du continent africain. 

 

En prenant le gouvernail de ce puissant organisme panafricain, Bankole Adeoye est bien outillé pour lui ouvrir de nouvelles perspectives. Notons que le CPS change désormais de nom, avec de plus larges prérogatives, puisqu’il absorbe la commission des affaires politiques. Bankole Adeoye est aujourd’hui un super-commissaire, le numéro 2 à l’UA, après Moussa Faki Mahamat.

 

L’Afrique, d’abord et avant tout

Bankole Adeoye, très proche du président du Nigéria, maîtrise bien les dossiers de l’Afrique avec une carrière diplomatique forte de trois décennies. Celui qui plaide pour «une synergie pour une Afrique pacifique, sûre et plus démocratique» connaît l’Union africaine sur le bout des doigts.

Maroc-Nigéria: le rêve africain

 

Représentant permanent du Nigéria auprès de l’organisation panafricaine et, en même temps, ambassadeur en Ethiopie et à Djibouti de 2017 à 2020, le diplomate nigérian est un spécialiste de la paix, de la sécurité et du développement durable, doublé d’un fervent défenseur de l’intégration régionale et des partenariats en Afrique. 

 

Très mobilisé pour l’Afrique et les Africains, il a aussi une grande connaissance du terrain et surtout des conflits. Ainsi, en tant que chef des missions de terrain du CPS, Bankole Adeoye a été appelé à se rendre dans le bassin du lac Tchad (2017) et au Soudan du Sud (2018). Il est, de surcroît, très engagé dans la lutte contre les fléaux qui gangrènent le continent, comme la corruption.

 

Au CPS, comme un poisson dans l’eau

Avec un CV bien garni et une carrière qui l’a amené à servir au Caire, à Londres ou encore à Brasilia, Bankole Adeoye connaît très bien l’Union africaine et surtout le CPS qu’il lui est déjà arrivé de présider, à trois reprises, dans le cadre de la présidence tournante sur une durée d'un mois, au nom de son pays, en 2017, 2018 et 2019.

Le roi Mohammed VI: un engagement indéfectible en faveur de la solidarité africaine, explique Youssef Amrani

 

Au nom de son pays, il a également pris part aux réformes institutionnelles de l’UA, un dossier qui lui tient particulièrement à cœur. Le diplomate nigérian ne jure que par le panafricanisme et la renaissance africaine. Aujourd’hui, avec ses nouvelles missions, l’occasion lui est offerte de concrétiser sa vision et de donner un nouvel élan à un commissariat qui souffle le chaud et le froid à l’Union africaine.

 

Bankole Adeoye a donc toutes les qualités pour servir l’Afrique et les Africains, et pour en finir endin avec le temps des manœuvres qui ont plombé le super-département qu’il dirige désormais.