Le360 Actualités Maroc

ع
Aziz Akhannouch

Aziz Akhannouch, chef du gouvernement.

© Copyright : DR

Premier grand oral sur les médias publics pour Aziz Akhannouch, le 19 janvier

Par Amyne Asmlal le 14/01/2022 à 21h21

Kiosque360. Après trois mois de silence volontaire, le chef du gouvernement décide de faire sa première sortie médiatique. Ce sera mercredi prochain. Une sortie qui sera suivie de bien d’autres. Les détails dans cette revue de presse tirée de l’hebdomadaire Al Ayyam.

aA

Après 100 jours à la tête du gouvernement, Aziz Akhannouch décide enfin de parler en public aux Marocains. Pour sa première sortie médiatique, programmée pour mercredi 19 janvier, le chef du gouvernement a choisi les deux chaînes du pôle public, Al Aoula et 2M, précise l’hebdomadaire Al Ayyam qui rapporte l’information dans son édition actuellement en kiosque. L’objectif de cette première sortie est évidemment de présenter le bilan de ses 100 premiers jours aux affaires.


Finalement, explique l’hebdomadaire, et contrairement à ce qui se passe dans plusieurs pays, le chef du gouvernement aura opté pour les médias publics pour présenter son bilan d’étape et non pour le Parlement. Notons à ce propos que ce cas de figure est prévu dans la Constitution dont l’article 101 précise que le chef du gouvernement peut, soit à son initiative ou sur demande d’un nombre fixé des membres de l’une ou de l’autre Chambre, présenter son bilan d’étape devant le Parlement.


Autre remarque relevée par l’hebdomadaire, le chef du gouvernement a choisi de s’adresser aux Marocains via les deux chaînes du pôle public et non une chaîne privée ou encore étrangère. En tout cas, cet entretien est politiquement très attendu puisque depuis la campagne électorale de son parti, le chef du gouvernement n’est plus intervenu dans les médias. Aujourd’hui, il a décidé de rompre son silence et de répondre aux questions les plus sensibles mais aussi les plus brûlantes que les Marocains se posent.


D’après Al Ayyam, cette première sortie n’est que le début d’une série d’entretiens que le chef du gouvernement a décidé d’accorder, dans les jours à venir, aux médias nationaux. C’est une première étape donc d’un programme de communication sur lequel l’équipe rapprochée d’Akhannouch planche depuis quelque temps. Et pour cette dernière, il n’est pas question que quoi que ce soit entache cette première sortie publique.


Bref, d’après l’hebdomadaire, avec sa sortie médiatique, le chef du gouvernement décide donc de mettre fin à trois mois de silence volontaire. Un choix assumé d’ailleurs. Sans doute Aziz Akhannouch a-t-il voulu cumuler un certain nombre d’actions concrètes avant de décider de communiquer.


Cependant, relève Al Ayyam, le silence du chef du gouvernement s’est répercuté négativement sur la scène politique. En effet, après le tumulte de la campagne électorale, la scène politique est, pour ainsi dire, passée au silence radio. Avec des fritures, sans doute. Et il est peut-être temps de l’animer un peu.