Le360 Actualités Maroc

ع
Fondation trois cultures

Siège de la Fondation trois cultures à Séville, en Espagne.

© Copyright : DR

Prévue le 30 juin, la réunion de la Fondation trois cultures annulée par le Maroc à cause du PP espagnol

Par Tarik Qattab le 23/06/2022 à 21h08

Partie intégrante de la nouvelle feuille de route des relations entre le Maroc et l’Espagne, la réunion, prévue le 30 juin prochain à Rabat, du conseil d’administration de la Fondation trois cultures de la Méditerranée n’aura finalement pas lieu. Voici pourquoi.

aA

La réunion de Rabat de la Fondation trois cultures de la Méditerranée, attendue le 30 juin prochain, n’aura finalement pas lieu. Ainsi en a décidé le Maroc, nous informe une source proche du dossier. Derrière cette annulation, figure la position hostile du Parti populaire espagnol (Partido Popular.), principale formation de l’actuelle opposition chez le voisin du Nord, à la nouvelle position du gouvernement de Pedro Sanchez, soutenant la proposition d’autonomie du Sahara sous souveraineté marocaine. En cause, le fait que la Fondation soit co-présidée, côté espagnol, par Elías Bendodo, qui n’est autre que le coordonnateur général du PP et vice-président du gouvernement autonome (Junta) d’Andalousie.

 

La tenue de la réunion de Rabat figurait pourtant parmi les sujets de coopération à réactiver dans le cadre de la nouvelle feuille de route des relations entre le Maroc et l’Espagne. «La coopération culturelle sera renforcée. Dans ce cadre, un groupe de travail sectoriel dans le domaine de la culture et des sports sera établi. Un nouvel élan sera imprimé au conseil d'administration de la Fondation trois cultures», peut-on lire dans la déclaration conjointe adoptée au terme des discussions approfondies entre le roi Mohammed VI et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, lors de sa visite officielle au Royaume à l'invitation du Souverain, le 7 avril dernier.

Akhannouch au congrès du Parti populaire européen: pas de partenariat sans le Sahara marocain

 

La position marocaine quant à la réunion de Rabat de la Fondation est néanmoins logique. «La déclaration conjointe est un tout indivisible. Et l’axe essentiel en est que l’Espagne considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution de ce différend», souligne notre source. Et d’ajouter : «On ne peut donc pas accepter de tenir un rendez-vous en sachant qu’un de ses principaux acteurs est ouvertement opposé à la nouvelle dynamique des relations bilatérales entre les deux pays, fondée sur le soutien espagnol à l’option marocaine d’autonomie. C’est une question de cohérence».

 

Co-présidée côté marocain par le conseiller royal André Azoulay, la Fondation trois cultures de la Méditerranée a été créée en 1998 avec pour objectif de promouvoir les liens culturels et d’amitié entre le Maroc et l’Espagne, ainsi que le dialogue entre les religions musulmane, juive et chrétienne. Parmi les actions majeures de la Fondation, figure le Festival des Andalousies Atlantiques, qui se tient depuis 2003 dans la ville portuaire d'Essaouira.