Protestations des élèves contre le GMT+1: ce qu'en dit El Othmani | www.le360.ma

ع
Saad Eddine El Othmani

Saâd Eddine El Othmani, chef du gouvernement. 

© Copyright : DR

Protestations des élèves contre le GMT+1: ce qu'en dit El Othmani

Par Le360 (avec MAP) le 16/11/2018 à 15h40 (mise à jour le 16/11/2018 à 16h51)

Les protestations "spontanées" des élèves, récemment au sujet de l'heure légale, sont "compréhensibles", a indiqué, vendredi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, soulignant que les choses ont repris leur cours normal.

aA

"Malgré quelques égarements partiels et marginaux, la question exige la vigilance de tous en vue de hisser notre vision et notre discours pour qu'il soit pacifique et patriotique", a affirmé El Otmani, qui intervenait au début des travaux du Conseil de gouvernement, notant qu'il s'agit d'une responsabilité éducative de tous: famille, société, école, médias, ainsi que les autorités gouvernementales qui assume une part de responsabilité. L'amélioration de notre vécu et de notre avenir est tributaire de la coopération collective, de manière à contribuer à hisser le niveau du traitement entre les Marocains avec patriotisme, et du comportement positif, bénéfique et moral entre les citoyens, a-t-il ajouté, notant qu'"en dépit de plusieurs réalisations, des défis et des problèmes sont encore à résoudre et nous disposons de toute la volonté pour y faire face et trouver les solutions de la manière appropriée".

 

El Otmani a estimé que "les Marocains se distinguent par leur génie et leur intelligence, comme en témoignent les prix internationaux remportés par nos jeunes, nos institutions et nos entreprises durant cette courte période, ce qui constitue une fierté pour tous les Marocains et pour lesquels nous félicitons tous".

Maintien de GMT+1: prémisses d'un rétropédalage de l'Exécutif? 

 

Il a dans ce sens mis en avant "la nécessité d'ouvrir un dialogue national avec l'adhésion de la société civile, le corps des enseignants, les intellectuels et les médias, autour de la démarche à même de résoudre certains dysfonctionnements".

 

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a appelé les partis politiques à s’acquitter de leur responsabilité d'encadrement et de communication avec les citoyens et d'être à l'écoute de leurs préoccupations d'une manière positive, relevant que ceci revendique des partis agissants, indépendants et capables d'agir et de convaincre les citoyens de s'impliquer dans la politique. D'autre part, El Otmani a évoqué la célébration ces jours-ci de la glorieuse fête de l'indépendance, affirmant que cet événement constitue une étape importante pour le pays qui a marqué l'émergence d'un Maroc nouveau.

GMT+1: tout savoir sur l’étude de PwC commandée par le gouvernement 

 

Le Royaume, a-t-il poursuivi, a accompli nombre de réalisations, sur les plans officiel et populaire, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, revenant par la même sur l'inauguration par le Souverain et le président français, Emmanuel Macron, du Train à grande vitesse, un "exploit" marocain qui vient s'ajouter à plusieurs réalisations de la même envergure.

 

Il s'est arrêté également sur plusieurs chantiers qui nécessitent la conjugaison des efforts, notant que les difficultés et les défis ne doivent pas éclipser les actions accomplies pour le bien de la Nation, dont des réalisations qui sont connues de tous, outre des chantiers qui doivent être entamés.