Le360 Actualités Maroc

ع
Benny Gantz - Visite au Maroc - Arrivée Aéroport de Rabat-Salé

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, à son arrivée le 23 novembre 2021 à l'aéroport de Rabat-Salé. 

© Copyright : DR

Rabat: le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, se recueille au Mausolée Mohammed V

Par Wadie El Mouden le 24/11/2021 à 12h04

Arrivé hier soir, mardi 23 novembre 2021 à l’Aéroport de Rabat-Salé, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a entamé sa visite officielle au Maroc en se rendant, dans la matinée de ce mercredi 24 novembre, au Mausolée Mohammed V à Rabat.

aA

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz s'est rendu ce mercredi matin au Mausolée Mohammed V à Rabat, où il s'est recueilli sur les tombes des regrettés souverains, feu Mohammed V et feu Hassan II.

 

Benny Gantz a ensuite suivi des explications sur ce monument, avant de signer le Livre d’Or du Mausolée.

 

«L'importante visite au Maroc commence par le Mausolée de Mohammed V à Rabat. J'ai déposé une couronne et écrit dans le livre d'or. Nous travaillerons tous ensemble pour un avenir meilleur et pour le partenariat et la paix entre les nations et les peuples», a écrit Gantz dans message posté sur son compte Twitter.

 

La visite du ministre israëlien au Mausolée Mohammed V intervient au lendemain de l’appel lancé par le président de l'Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang, en vue de reconnaître feu le roi Mohammed V en tant que «Juste parmi les Nations», pour avoir protégé la communauté juive au cours de la Seconde Guerre mondiale, durant le régime de Vichy.

 

«Qu’on me permette à cet instant d’espérer que l’une des personnalités fortes du monde arabe qui a marqué sa volonté permanente du respect de toutes les religions, je pense au roi Mohammed V, soit enfin reconnu Juste parmi les Nations. On le sait, il a protégé les juifs marocains contre le régime de Vichy (...) Rien à voir avec la manière dont les juifs d’Algérie ont été torturés, enfermés, maltraités, relégués par l’abrogation du décret Crémieux», a affirmé Jack Lang, lors de l’inauguration officielle, lundi 22 novembre 2021, de l’exposition-évènement «Les juifs d’Orient, une histoire pluri-millénaire», en présence du président français, Emmanuel Macron, et de nombreuses personnalités, issues du monde de la politique et de la culture, ainsi que de représentants des trois religions monothéistes.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, félicite le roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du Trône

 

Hier, mardi 23 novembre, avant son départ de Tel Aviv, Benny Gantz a évoqué "un voyage important au Maroc qui a une touche historique car il s'agit de la première visite formelle d'un ministre de la Défense (israélien) dans ce pays".

 

"Nous allons signer des accords de coopération et continuer de renforcer nos relations. Il est très important que ce voyage soit un succès", a ajouté Benny Gantz.

 

Les activités officielles de Benny Gantz démarreront à 13h00 par des entretiens avec son homologue marocain, Abdellatif Loudyi, ministre chargé de l’Administration de la Défense nationale.

 

Les deux responsables vont signer un accord de coopération sécuritaire, qui vise à «établir la pierre d'assise des relations sécuritaires futures entre Israël et le Maroc», a indiqué à l’AFP une source israélienne, qui ajoute que «jusqu'à présent, il y avait une certaine coopération, mais là nous allons vraiment la formaliser. C'est une déclaration publique de notre partenariat».

 


A 13h55, Benny Gantz aura des entretiens avec le général de corps d’armée Belkhir El Farouk, inspecteur général des FAR.



A 15h30, le ministre israélien est invité à un déjeuner offert en son honneur en présence de Nasser Bourita, de Abdellatif Loudyi et de hauts responsables marocains et israéliens. A 18h00, selon nos sources, Benny Gantz se rendra à Salé pour rendre visite à la 1ère brigade d’infanterie parachutiste, l’une des multiples unités qui font la fierté de l’armée marocaine.



Et enfin, à 18h45, le responsable israélien aura un entretien avec le chef de la diplomatie, Nasser Bourita.