Remaniement: El Othmani entame des concertations avec les chefs de la majorité | www.le360.ma

ع
Saad Eddine El Othmani

Saâd-Eddine El Othmani.

© Copyright : DR

Remaniement: El Othmani entame des concertations avec les chefs de la majorité

Par Hassan Benadad le 02/09/2019 à 00h01

Kiosque360. Le chef du gouvernement a entamé des concertations sur le remaniement ministériel avec les leaders des partis de la coalition. El Othmani aura fort à faire avec ses alliés et surtout avec la direction de son parti qui réclame le changement des ministres chargés des secteurs sociaux.

aA

Le chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani reste discret sur les négociations avec les partis politiques à propos du prochain remaniement ministériel. Un remaniement auquel a appelé le roi Mohammed VI dans le discours du trône en demandant à El Othmani d’injecter du sang nouveau dans le corps du gouvernement. Juste après cet appel royal, certaines sources avaient indiqué que le chef du gouvernement avait opté pour des réunions avec les composantes de la majorité pour trancher sur la composition du nouveau gouvernement. Mais les dernières informations soulignent qu’El Othmani a décidé d’entamer des concertations séparées avec chaque parti de la coalition gouvernementale.

 

Selon certaines sources, le chef de l’Exécutif aurait effectivement commencé à contacter les leaders des cinq partis. Il leur a exposé sa vision sur le remaniement ministériel qu’il entend entreprendre en attendant que chaque parti lui fasse des propositions sur ce sujet. Des rencontres qui ont eu lieu après les multiples reports des réunions de la majorité gouvernementale qui devaient avoir lieu au cours des deux dernières semaines. Des reports qui ont été diversement justifiés mais certaines sources affirment que «le chef du gouvernement aurait élaboré une vision du remaniement ministériel qui sera débattue avec les chefs des partis de la coalition gouvernementale afin d’arriver à une formule consensuelle».

 

Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du lundi 2 septembre, que le chef du gouvernement s’achemine vers la suppression des postes de secrétaires d’Etat tout en gardant la majorité de l’équipe ministérielle. Une orientation qui n’a pas plu à la direction du PJD qui a demandé à son patron de procéder à un remaniement élargi touchant des ministres de plusieurs secteurs sociaux. Le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi a, lors de la conférence de presse qui a suivi la dernière réunion du conseil du gouvernement, refusé de parler du discours royal appelant au renouvellement des élites.

 

Il a commenté les informations relatant un prochain remaniement gouvernemental: «C’est le chef du gouvernement qui gère le remaniement ministériel et toute nouveauté sera annoncée dans son cadre constitutionnel». Le ministre a tout bonnement éludé ce sujet alors que tout le monde s’attendait à une réunion des composantes de la majorité durant cette semaine. Les leaders de la coalition gouvernementale devaient en effet discuter des propositions et de la formule du remaniement ministériel ainsi que de la commission chargée d’élaborer le nouveau modèle de développement. Mais des divergences sur les secteurs ministériels touchés ont empêché la tenue de cette réunion et ont poussé El Othmani à recourir aux concertations individuelles.