Retraite des parlementaires: vers une liquidation totale? | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Habib El Malki

Habib El Malki, président de la Chambre des représentants.

© Copyright : DR

Retraite des parlementaires: vers une liquidation totale?

Par Khalil Rachdi le 13/10/2020 à 20h49

Kiosque360. Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a annoncé que le régime de retraites des parlementaires serait liquidé. En attendant les conclusions des concertations juridiques et financières…

aA

Ce 13 octobre, tous les regards ont été rivés sur l’épineux dossier de la retraite des parlementaires. En effet, la Commission des Finances et du développement économique tenait une réunion pour examiner plusieurs propositions de lois.

 

lors de cette réunion annoncée comme houleuse, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, dans sa livraison du 14 octobre, rapporte que le président de la première Chambre, Habib El Malki, a demandé au président de la Commission des Finances, Abdellah Bouanou, de ne pas statuer sur les propositions de lois présentées par les groupes parlementaires. 

 

Concernant la retraite des parlementaires, Abdellah Bouanou a assuré que le président de la Chambre des représentants suivait de près ce dossier. L’élu PJD rapporte ainsi que Habib El Malki lui a demandé de reporter l’examen de ces propositions de lois, le temps de mener les concertations juridiques et financières nécessaires, notamment auprès du ministère des Finances et du secrétariat général du gouvernement. 

 

Ce 14 octobre, une autre réunion est programmée avec les présidents des groupes parlementaires, en présence du président de la première Chambre et des responsables de la Caisse en charge de la gestion de la caisse des retraites des parlementaires. Selon les sources du quotidien, cette réunion sera l’occasion d’écouter l’avis des directeurs de cette caisse, filiale de la CDG, en faillite depuis octobre 2017. 

 

Ne versant plus de pension aux quelque 991 ex-parlementaires, ce régime a divisé dès lors la scène politique. Si la majorité des partis avaient appelé à sa réforme, le PJD s’était exprimé, quant à lui, en faveur de la suppression totale de cette retraite. Il avait d’ailleurs déposé une proposition de loi prévoyant la liquidation du régime, en proposant de "solder les comptes de la caisse, dresser un bilan final un mois après l’entrée en vigueur de la loi, puis mettre en place un programme de règlement des arriérés et de recouvrement des déductions par une commission qui sera constituée à cette fin". 

 

Mustapha Ibrahimi, président du groupe PJD à la Chambre des représentants, a réitéré son appel à la liquidation totale de cette retraite, en amont de cette réunion de la Commission des Finances, à travers un courrier adressé au président de la première Chambre, Habib El Malki. 

 

Le PAM a, quant à lui, déposé une proposition de loi, en novembre 2019, demandant la liquidation pure et simple de la caisse des retraites des élus, arguant du fait que la mission parlementaire est limitée dans le temps, ce qui ne plaide pas pour une pension versée à un député au terme de son mandat de cinq ans.