Retraites des députés: des voix s'élèvent contre la réforme d'El Malki | www.le360.ma

ع
Habib El Malki

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.

© Copyright : DR

Retraites des députés: des voix s'élèvent contre la réforme d'El Malki

Par Mohamed Chakir Alaoui le 10/03/2018 à 17h42

Des dizaines d'anciens députés dont les pensions de retraite sont gelées depuis des années, voire depuis trois législatures, ont exprimé ce dimanche leur refus du projet de réforme de la retraite des députés telle que proposée par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.

aA

Cette réforme de Malki vise à revitaliser cette caisse d'assurances issue de la CDG pour redémarrer, dans une première étape, les pensions des anciens députés (200 personnes) des législatures de 2011 et 2016 et pour instaurer un mécanisme de pensions plus efficace.

 

Or, ce sont quelque 1.000 autres anciens députés, regroupés au sein d'une association, qui viennent de faire connaitre leur position ce dimanche lors d'une réunion tenue au siège du Conseil de la région à Rabat. "Nos doléances ne sont pas encore prises en compte. Nous rejetons le projet d'El Malki", a déclaré à le360 Mohamed Hanine, ancien député du RNI. "La réunion de ce dimanche, selon M. Hanine, a regroupé plus de 150 anciens députés dont une partie réclame la restitution totale des cotisations versées à cette caisse".

 

Le projet de réforme de la caisse des pensions des députés tel que proposé par Habib El Malki prévoit le relèvement de la part des cotisations de l'Etat et des adhérents ainsi que la liquidation d'un déficit de 50 millions de dirhams.

 

La réforme préconise essentiellement le relèvement de l'âge de la retraite à 65 ans. Ce relèvement vise à mettre fin à l'ancien régime qui permettait à un député de bénéficier de la pension de la retraite dès la fin de son mandat de 5 ans, quel que soit son âge.