Le360 Actualités Maroc

ع
Mohammed VI
© Copyright : DR

Révolution du Roi et du Peuple: Mohammed VI souligne l’engagement humaniste du Maroc en faveur de l'Afrique

Par Ziad Alami le 20/08/2016 à 23h33 (mise à jour le 21/08/2016 à 13h01)

Dans son discours à la Nation à l’occasion du 63ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le roi Mohammed VI a précisé que la décision du Maroc de réintégrer l’Union africaine n’est que l’illustration de l’engagement renouvelé du royaume en faveur des peuples africains. Eclairage.

aA

D’emblée, le roi Mohammed VI apporte une précision de taille: «Nous ne considérons pas l’Afrique comme un marché pour vendre et écouler les produits marocains, ou un cadre pour le lucre rapide, mais plutôt comme un espace d’action commune pour le développement de la région, au service du citoyen africain».

 

L’engagement du Maroc en faveur de l’Afrique, bien plus qu’une expression d’appartenance à un espace géographique, ou une revendication d’histoire commune, est humaniste. «Le Maroc donne toujours aux peuples de son continent sans attendre d’en recevoir une contrepartie. Son engagement en faveur des causes et des préoccupations de l’Afrique n’a jamais été motivé par une volonté d’exploitation de ses richesses et de ses ressources naturelles, contrairement à ce que l’on désigne sous le vocable de néocolonialisme», a clarifié le souverain.

 

Se trompe quiconque penserait que le Maroc, à travers sa coopération avec ses frères d’Afrique, chercherait uniquement à servir ses intérêts, comme cela a été le cas à la tristement célèbre époque du colonialisme qui a pillé les richesses de l’Afrique. «S’il est naturel que le Maroc tire parti de la coopération avec ses frères d’Afrique, il tient toujours à ce que ce soit mutuellement profitable», a encore précisé le souverain.

 

C’est dans cette optique, et seulement dans cette optique, que s’inscrit la décision de réintégration de l’Union africaine, officialisée par le roi Mohammed VI dans un message historique adressé au 27ème Sommet des chefs d’Etats et de gouvernements africains tenu en mars dernier à Kigali, la capitale rwandaise. «Notre décision concernant la réintégration par le Maroc de sa place naturelle au sein de sa famille institutionnelle africaine n’est que l’illustration de cet engagement d’aller de l’avant pour faire prévaloir les Causes qui sont celles des peuples», affirme le souverain.

 

L’Afrique est d’abord une affaire de cœur

«Le Maroc est au cœur de l’Afrique et ménage à l’Afrique une place dans le cœur des Marocains», souligne le souverain, expliquant les raisons pour lesquelles «Nous avons inscrit l’Afrique au centre de la politique étrangère de notre pays». Et ce ne sont surtout pas les exemples qui manquent pour illustrer cet engagement éminemment humaniste du royaume en faveur des peuples africains. «Le Maroc ne se limite pas à exporter des médicaments, mais il tient à construire des laboratoires pharmaceutiques et à bâtir des établissements et autres centres de santé», fait valoir le roi.

 

Et ce n’est pas tout!  «Le Maroc, aux côtés des Etats d’Afrique, apporte son concours à la réalisation de projets de développement humain et de prestations sociales ayant un impact direct sur la vie des populations de la région».

 

Le roi en veut pour exemple et preuve «la réalisation du projet de protection et de valorisation de la Baie de Cocody à Abidjan, dans le cadre d’un modèle original de coopération entre les entreprises publiques concernées, au Maroc et en Côte d’Ivoire, avec l’adhésion active du secteur privé dans les deux pays».

 

Pour la dignité des migrants africains


«L’Afrique, pour nous, n’est pas un objectif; c’est plutôt une vocation au service du citoyen africain, où qu’il soit», affirme le roi, évoquant la politique migratoire du royaume. «L’intérêt que nous portons à l’amélioration de ses conditions de vie dans son pays, est le même que celui dont bénéficient les migrants africains au Maroc, contrairement à ce qu’ils endurent dans plusieurs régions du monde», indique le souverain, précisant que «le Maroc compte parmi les premiers pays du Sud à avoir adopté une politique solidaire authentique pour accueillir les migrants subsahariens, selon une approche humaine intégrée qui protège leurs droits et préserve leur dignité».

 


Une politique qui va au-delà des slogans clinquants arborés ailleurs et que le Maroc a su traduire dans les faits. «Pour mettre en œuvre cette politique, notre pays, sans condescendance, ni arrogance, ni dénigrement ni discrimination, a procédé à la régularisation des migrants, conformément à des critères raisonnables et équitables, en créant pour eux les conditions appropriées pour s’établir, travailler et vivre dignement au sein de la société».

 

Vous avez bien lu! La dignité du citoyen africain où qu’il soit. Une dignité pour laquelle le Maroc se bat réellement, avec l’énergie nécessaire et une conviction qui n’a d’égale que sa volonté de voir l’Afrique avancer pour rejoindre le concert des pays développés.