Sahara: le Maroc hausse le ton face au Polisario et à l’Algérie | www.le360.ma

ع
Polisario
© Copyright : DR

Sahara: le Maroc hausse le ton face au Polisario et à l’Algérie

Par Moncef El Fassi le 20/05/2018 à 22h37

Kiosque360. Le Maroc a haussé le ton ces derniers jours pour protester contre les provocations du Polisario, avec la bénédiction de l’Algérie. Les séparatistes persistent et signent à l’est du mur de défense marocain.

aA

Le Maroc tape à nouveau du poing sur la table pour attirer l’attention sur les manœuvres du Polisario dans la zone-tampon du Sahara et plus exactement à Tifariti, que les séparatistes ont choisie pour célébrer le soi-disant anniversaire du début de la lutte armée.


«Le Maroc avertit l’Algérie et le Polisario», titre Al Ahdath Al Maghribia dans son édition de ce lundi 21 mai. Selon le journal, c’est la troisième fois en deux mois que le Maroc hausse le ton face aux manœuvres du Polisario, avec la complicité de l’Algérie, pour violer les termes des accords de cessez-le-feu.

 

Ces derniers jours, rappelle le quotidien, le Maroc a condamné l’incursion du Polisario à Tifariti, à l’est du mur de défense au Sahara. Ce qui représente aussi, souligne Rabat, «un défi flagrant à l’autorité du Conseil de sécurité de l’ONU». «Acculés après la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Sahara marocain, et visiblement embarrassés par la confirmation des liens avec le Groupement terroriste du Hezbollah, l’Algérie et le Polisario ont choisi la fuite en avant et la logique du pourrissement, à travers la multiplication des agitations puériles et irresponsables», avait protesté le Maroc par la voix de son ministère des Affaires étrangères.


Al Ahdath rappelle que le Maroc avait saisi le SG et la MINURSO pour leur demander d’assumer leurs responsabilités quant aux graves développements dans la région. «Le Maroc regrette que cette escalade se déploie avec la bénédiction et la complicité d’un pays voisin, membre de l’UMA, mais dont il viole doublement la charte: en fermant les frontières et en abritant sur son sol un mouvement armé qui menace l’intégrité territoriale d’un autre membre», rappelle Al Ahdath, citant le communiqué du MAECI.


Suite aux protestations du Maroc, l’ONU a averti le Polisario et appelé toutes les parties à «la retenue». Sauf que les séparatistes et l’Algérie, leur sponsor de toujours, ne l’entendent pas de cette oreille, si l’on en croit Assabah. Selon le journal, le Polisario est passé outre les injonctions de l’ONU pour aller de l’avant dans de grandes manœuvres militaires à Tifariti. Assabah affirme que les séparatistes ont actionné près de 5.000 mines, prétextant qu’ils apportaient ainsi leur contribution aux efforts de déminage menés par l’ONU.

 

Du reste, le journal revient sur les divers échanges entre la diplomatie marocaine et l’ONU au vu des derniers développements.