Sahara: le Maroc marque son accord sur la nomination de Horst Köhler en tant que nouvel émissaire du SG de l'ONU | www.le360.ma

ع
Horst Köhler

Horst Köhler, ancien président allemand. 

© Copyright : dr

Sahara: le Maroc marque son accord sur la nomination de Horst Köhler en tant que nouvel émissaire du SG de l'ONU

Par Ziad Alami le 31/05/2017 à 12h19

Le Maroc a réagi favorablement à la proposition de la nomination de l'ancien président allemand, Horst Köhler, au poste de nouvel Envoyé du SG de l'ONU pour le Sahara, en remplacement de Christopher Ross. Il ne reste qu'à entériner cette proposition par le Conseil de sécurité pour être officialisée.

aA

L'ancien président allemand plus près que jamais de prendre ses fonctions en tant que nouvel émissaire du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara. "Le Maroc a marqué son accord sur la nomination de Horst Köhler en tant que nouvel Envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Sahara", a indiqué à le360 une source diplomatique qui a souhaité ne pas être citée. "L'approbation marquée par le royaume à la nomination de l'ancien président allemand a été officiellement exprimée au Secrétariat général de l'ONU à la mi-mai 2017", a-t-elle précisé, soulignant que l'accord marocain ouvre la voie à la concrétisation de la nomination de l'ancien chef d'Etat allemand en tant que nouveau médiateur dans le dossier saharien, en remplacement de l'Américain Christopher Ross, dont le mandat était arrivé à échéance fin mars dernier.

 

Sahara: Horst Köhler pourrait succéder à Christopher Ross

 

Pour rappel, le front Polisario avait marqué son accord sur la nomination de Horst Köhler le 10 avril dernier. Un accord exprimé du bout des lèvres sachant que le Polisario, soutenu par Alger, n'ont lésiné sur aucune astuce pour tenter de reconduire un Américain à la tête du staff de médiation onusien dans le conflit saharien.

 

Le Polisario accepte la proposition de nomination de Horst Köhler au poste d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara

 

Le tout nouveau SG de l'ONU, Antonio Guterres, a finalement respecté le principe de rotation en optant pour un émissaire provenant d'Europe, après un mandant de huit ans accompli par le diplomate américain Christopher Ross.

 

Il reste cependant à entériner cette nomination de Horst Köhler par le Conseil de sécurité pour être officilisée et pour que le nouvel émissaire prenne ses fonctions.

 

Est-il besoin de présenter Horst Köhler?

 

Né le 22 février 1943, en territoire polonais occupé, Horst Köhler est un économiste et homme d’Etat allemand, membre de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU, le parti d’Angela Merkel) et président de la République fédérale d’Allemagne de 2004 à 2010. Il a démissionné de son poste de président (fonction qui est essentiellement honorifique) de la fédération d’Allemagne, en 2010, suite aux réactions vives provoquées dans son pays à l’issue d’une interview qu’il a donnée et qui fut interprétée comme une justification de l’engagement militaire de l’Allemagne à l’étranger pour défendre ses intérêts économiques.

 

En raison de l’histoire récente de l’Allemagne et de la voie pacifique dans laquelle s’est engagé ce pays après la Seconde Guerre mondiale, les propos de Horst Köhler ont créé un vif émoi chez ses compatriotes.

 

Cela dit, Horst Köler, ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI), est un pragmatique. Il pourrait mettre à profit cet atout en vue de pousser les parties à trouver une solution politique réaliste et réalisable au conflit du Sahara.