Le360 Actualités Maroc

ع
Le nouveau vice-Premier ministre algérien en charge des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra.

Ramtane Lamamra.

© Copyright : DR

Sahara: quand les Algériens tournent en ridicule le ministre Lamamra

Par Amyne Asmlal le 20/03/2019 à 20h49

Kiosque360. A l’issue d’une réunion avec son homologue russe, Ramtane Lamamra affirme que les deux parties ont évoqué la question du Sahara. Cela lui a valu une salve de critique des Algériens qui lui suggèrent de s’intéresser au sort des millions d’Algériens en grogne, plutôt qu’aux Sahraouis.

aA

Le dernier communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères a été tourné en dérision par les citoyens de ce pays. Le texte, publié à l’issue de la récente visite en Russie de Ramtane Lamamra, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, a même valu au ministre la moquerie de ses compatriotes. Et pour cause! Le ministère n’a rien trouvé à annoncer, au terme de la deuxième visite du nouveau titulaire du poste dans un pays étranger, que le fait que Lamamra a abordé le conflit autour de la question du Sahara marocain avec son homologue russe, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du jeudi 21 mars.    

 

Dans une conférence de presse conjointe avec le ministre russe, Ramtane Lamamra a, ainsi, souligné que les deux parties avaient examiné la situation en Libye et au Mali et échangé, également, des informations sur le conflit du Sahara. Le ministre, précise Al Ahdath Al Maghribia, n’a cependant pas évoqué la nature des informations échangées avec les hauts responsables russes lors de sa visite, mardi, à Moscou. Il n’a pas, non plus, exprimé sa position sur ce dossier. Toujours est-il que ses déclarations lui ont valu une série de commentaires de la part des Algériens. Ces derniers lui reprochent cette fixation qu’il fait sur la question du Sahara alors que la grogne de la rue ne cesse de prendre de l’ampleur dans son pays.

 

«Arrêtez de nous mentir. Vous n’allez pas continuer à nous duper avec l’affaire du Sahara», lit-on sur l'un de ces commentaires. «Ramtane Lamamra cherche des solutions pour les Sahraouis, oubliant les millions d’Algériens. Dégage, vous vous êtes démasqués vous-mêmes», écrit encore un citoyen algérien. Un troisième interpelle le ministre en lui demandant «s’il ne serait pas plus opportun que le pouvoir accorde le droit d’autodétermination aux Algériens». Cette suggestion a d’ailleurs été reprise par le site algérien d’information Algeria-times, qui a tourné en ridicule le ministre Lamamra et ses tournées internationales consacrées au soutien au Polisario. 

 

Le site est d’ailleurs revenu sur la question du Sahara, rappelant que, lorsque le Maroc a récupéré son territoire et après le retrait du colonisateur espagnol, l’Algérie a tout fait pour créer l'entité du Polisario sous le fallacieux prétexte du «droit du peuple sahraoui à son autodétermination». L’Algérie, poursuit le site, a choisi un leader pour ce «peuple» en la personne de Mohamed Abdelaziz qui a lui-même créé, ensuite, une pseudo-république, oubliant que le père du même Abdelaziz avait servi dans l’armée marocaine en tant que sous-officier, rapporte Al Ahdath Al Maghribia

 

Algeria-times, cité par le quotidien, rappelle également que les Sahraouis vivent le long d’une bande qui s’étend sur un territoire allant de la Mauritanie à la Mer rouge, en passant par le Sud de l’Algérie. Et le site de s’interroger: si le régime algérien était vraiment préoccupé par l’autodétermination des Sahraouis, pourquoi ne leur a-t-il pas créé une république sur le sol algérien, où il se trouvent en grand nombre?