Scandale. Voici comment le régime du Généralissime Gaïd Salah prépare les élèves algériens à devenir «marocophobes» | www.le360.ma

ع
Gaïd Salah, chef d'état-major de l'ANP

Gaïd Salah, chef d'état-major de l'ANP.

© Copyright : DR

Scandale. Voici comment le régime du Généralissime Gaïd Salah prépare les élèves algériens à devenir «marocophobes»

Par M'Hamed Hamrouch le 11/06/2019 à 13h12 (mise à jour le 11/06/2019 à 13h21)

Une épreuve d’examen pour l’obtention du Certificat d’études primaires (CEP) intime aux élèves algériens de certifier que «la construction du Grand Maghreb est conditionnée à l’indépendance du peuple sahraoui». Scandaleux.

aA

On en sait un peu plus sur la manière dont le régime vert-kaki voisin cultive sa haine viscérale dans l'esprit d’élèves algériens innocents. Une épreuve d’examen pour l’obtention du Certificat d'études primaires (voir ci-contre) intime aux petits candidats de démontrer comment « la construction du grand Maghreb est conditionnée à l’indépendance du peuple sahraoui »!!

 

Dans le cadre de cette même supercherie historique, qui devrait servir d'épreuve d’Histoire, il est également demandé aux «Algériens de demain» d’expliciter la position d’Alger qui, vous ne le savez que trop!, est résolument hostile à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

 

Cette drôle d’épreuve, qui gagnerait à être soumise à l’Unicef, soulève un tollé sur la centrifugeuse des réseaux sociaux, à la faveur d’une vague d’indignation et de dénonciations tout aussi vives les unes que les autres.

 

 

 

 

 

 

épreuve d'examen

Voici un exemplaire de la copie d'épreuve circulant sur la centrifugeuse des réseaux sociaux. 

© Copyright : DR

 

 

 

 

 

 

Mais de quoi le «crime» de ces élèves est-il donc le nom? Que devraient-ils se faire reprocher pour être mêlés, contre leur gré et au mépris de l'intelligence de leurs parents, aux manigances politic(h)iennes d’un régime inculte, prédateur, illégitime, qui a fait de l’hostilité envers son voisin de l’ouest un fonds de commerce, le principal sujet de sa politique étrangère?

 

Venant du régime mené actuellement à la baguette par le Général-président Gaïd Salah, dont le niveau scolaire (Certificat d’études primaires!) est brocardé matin et soir par les Algériens eux-mêmes, il n’est pas exclu que les écoles algériennes, lieu de savoir et de connaissance par excellence, soient transformés en vecteur de haine et de rancune à l’encontre d’un voisin, dont le «délit», semble-t-il, est de défendre son intégrité territoriale et de plaider pour la fraternité entre deux peuples que tout unit: la géographie, la langue, la religion, la culture, l'histoire et l'avenir communs.