Service militaire: quatre appelés poursuivis en justice pour insubordination | www.le360.ma

ع
Service militaire
© Copyright : DR

Service militaire: quatre appelés poursuivis en justice pour insubordination

Par Mohamed Younsi le 09/09/2019 à 19h40

Kiosque360. Des appelés indisciplinés ont été arrêtés dans les centres de formation de Guercif et d’El Hajeb. Après enquête, ils ont été écroués par le parquet du tribunal militaire permanent des FAR à Rabat, qui les a poursuivis en état d’arrestation. Les détails.

aA

Le service militaire, qui constitue une école de la citoyenneté, ne badine pas avec la discipline et la loi. En effet, tout dérapage à ce niveau est sévèrement sanctionné par les lois en vigueur. Quatre appelés, qui ont manifesté leur refus d'obtempérer aux ordres des officiers chargés de leur formation et les ont injuriés dans les centres d’instruction de Guercif et d’El Hajeb, l'auront appris à leurs dépens.

 

Selon le quotidien Assabah, qui rapporte cette information dans son édition de ce mardi 10 septembre, ces quatre appelés ont refusé d’exécuter les ordres de leurs officiers, tout en répliquant par des insultes vulgaires, au cours d’un exercice de sport. Ce comportement constitue une grave violation des lois de la justice militaire. Ce qui a poussé les officiers responsables des centres de formation de Guercif et d’El Hajed à saisir la hiérarchie militaire compétente, qui a immédiatement ordonné l’arrestation des mis en cause et l’ouverture d’une enquête.

 

Auditionnés par la gendarmerie royale après quarante-huit heures de garde à vue, ces appelés ont ensuite été transférés devant le parquet compétent au tribunal militaire permanent des forces armées royales (FAR) de Rabat. Ce dernier les a poursuivis en état d’arrestation pour refus d’exécuter les ordres des supérieurs, désobéissance et insolence. Ils ont été écroués à la prison militaire de Salé. Deux instructeurs ont témoigné contre eux dans des procès-verbaux dressés par la gendarmerie royale. Ce qui les mettra dans des circonstances aggravantes lors du procès qui démarre le 24 septembre prochain.

 

Les familles des appelés inculpés ont chargé des avocats pour plaider en faveur de leurs fils qui avaient rejoint de leur propre gré le service militaire. Enfin, le quotidien rappelle que ce service militaire se déroule dans dix-sept casernes militaires qui accueillent pas moins de 15.000 appelés ayant rejoint volontairement cette première promotion.