Sur décision du roi, El Othmani participe à New York à l'assemblée générale de l'ONU | www.le360.ma

ع
Saad eddine el othmani

Saâd-Eddine El Othmani.

© Copyright : DR

Sur décision du roi, El Othmani participe à New York à l'assemblée générale de l'ONU

Par Mohamed Chakir Alaoui le 25/09/2018 à 10h26

Le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a été chargé par le roi Mohammed VI de représenter le Maroc aux travaux de la 73e Assemblée générale de l'ONU, qui se tient à New York depuis hier, jusqu'au 29 septembre.

aA

Le chef du gouvernement a quitté dans la nuit de lundi à mardi Al Hoceima -où il a participé à un congrès sur les routes- à destination de New York à bord d'un vol spécial, a appris le360 de source gouvernementale.

 

Lors des travaux de l'Assemblée générale de l'ONU, le chef du gouvernement fera un exposé au nom du royaume sur la paix et la stabilité dans le monde. Saâd Eddine El Othmani doit également avoir une série d'entretiens bilatéraux, avec plusieurs chefs de délégations étrangères.

 

Cette 73e assemblée générale de l'ONU se tient sous le thème "Rendre les Nations Unies plus pertinente pour tous: leadership mondial et responsabilités partagées pour des sociétés pacifiques, équitables et durables".

 

A New York, le chef du gouvernement, qui sera épaulé sur place par Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, et Omar Hilal, ambassadeur représentant permanent du Maroc à l'ONU, plaidera pour la cause nationale et pour la proposition d'autonomie, "seule et unique voie pour résoudre le conflit du Sahara, dans le cadre de la souveraineté du royaume du Maroc".  

 

Sahara: les fondamentaux de la position du Maroc rappelés dans le rapport du SG de l'ONU à l’Assemblée générale

 

Rappelons que le Maroc a toujours fait du multilatéralisme un axe important de sa politique étrangère. Selon le gouvernement marocain, "le Maroc reste  convaincu que l'efficacité du système multilatéral passe d'abord par la capacité des instances internationales, au premier rang desquelles l'ONU, à répondre aux mutations rapides, complexes et multiformes dictées par notre monde comtemporain".