Terrorisme: voici les aveux de l'épouse de "Moul triporteur" | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Femme djihadiste
© Copyright : DR

Terrorisme: voici les aveux de l'épouse de "Moul triporteur"

Par Hassan Benadad le 15/09/2020 à 21h05

Kiosque360. L’épouse du chef de la cellule terroriste démantelée par le BCIJ était au courant des attentats que préparait son mari. Elle l’avait vu préparer des engins explosifs et a reconnu avoir elle-même prêté allégeance à l’Etat islamique.

aA

L’épouse du chef de la cellule terroriste démantelée la semaine dernière par le BCIJ a avoué avoir été informée des attentats que planifiaient son mari et ses complices. Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte, dans son édition du mercredi 16 septembre, que lors de son audition lundi dernier par le BCIJ, elle a déclaré savoir, depuis quelque temps, que son époux et ses acolytes préparaient des attentats contre des sites sensibles et des personnalités civiles et militaires. Il y a quelques jours, poursuit-elle, son mari lui avait demandé de bien prendre soin de leurs deux filles, en lui confiant que ce qu’il comptait faire aurait pour issue soit la prison, soit le martyre qu’il souhaitait depuis longtemps.


La femme, qui avait clamé haut et fort l’innocence de son mari lors de son arrestation, est finalement passée aux aveux. Elle a avoué qu’il manipulait des produits suspects dans des ustensiles de cuisine. Le chef de la cellule terroriste préparait des explosifs dans une grande cocotte-minute après avoir cherché le mode opératoire sur internet, a-t-elle précisé. Auparavant, poursuit-elle, son mari avait commencé à rapporter des produits et des liquides suspects qu’il cachait dans la cuisine et dans plusieurs endroits de la maison. Ce sont ces mêmes produits qui ont été saisis par le BCIJ lors de l’opération de démantèlement de la cellule terroriste et que l’opinion publique avait découvert à travers les photos diffusées par les médias.

 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia rapporte que l’épouse d’Abderrazak A. a révélé qu’il comptait égorger l’un des habitants du quartier où il habitait parce qu’il le soupçonnait d’avoir adhéré à la doctrine chiite. Mais la révélation la plus grave demeure son aveu d’avoir elle-même prêté allégeance à l’Etat islamique en Irak et Syrie. Une allégeance qui n’est pas récente puisqu’elle a déclaré qu’elle avoir adhéré à cette idéologie juste après son mariage avec «El Hiche Moul Triporteur». Ce dernier lui bourrait le crâne quotidiennement avec le discours takfiriste en diffusant des enregistrements audio ou vidéo faisant l’apologie du courant extrémiste.


Ces aveux contrastent avec ses dernières sorties médiatiques dans lesquelles elle avait prétendu que son mari n’avait aucune relation avec la cellule terroriste et que les objets saisis dans sa maison ne prouvaient rien. Des déclarations fallacieuses démenties par le BCIJ qui a réaffirmé que les mesures sécuritaires et procédurales prises au cours de cette opération étaient effectuées sous la supervision des autorités judiciaires compétentes.