Le360 Actualités Maroc

ع
Awrach
© Copyright : DR

Top départ du programme Awrach: Akhannouch a signé la circulaire, il y a 250.000 emplois à la clé

Par Ayoub Khattabi le 12/01/2022 à 13h59 (mise à jour le 12/01/2022 à 22h15)

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a signé, ce mercredi 12 janvier 2022, une circulaire actant le lancement du programme «Awrach», qui vise à la création de 250.000 emplois directs dans des chantiers temporaires, au cours de cette année 2022 et en 2023.

aA

Défini sur une période de deux ans (2022-2023), Awrach est un programme qui bénéficiera à près de 250.000 personnes, dans le cadre de contrats impliquant des associations de la société civile, des coopératives et des entreprises. Ce programme bénéficiera avant tout à des personnes qui ont perdu leur emploi en raison de la pandémie de Covid-19, ainsi qu'à tous ceux qui ont des difficultés à accéder à l’emploi. Aucune qualification n'est exigée pour bénéficier de ce programme, pour lequel le gouvernement mobilise un montant de 2,25 milliards de dirhams.

 

«Awrach» fait partie intégrante de la stratégie gouvernementale, définie sur la période de 2021 à 2026, laquelle met l’accent sur l'accompagnement de ceux qui ont perdu leur emploi et qui trouvent des difficultés à en retrouver. Ce programme fait l'objet d'un partenariat qui inclut les départements ministériels, les établissements publics, les collectivités territoriales, les associations de la société civile, les coopératives, de même que les entreprises du secteur privé.

Emploi temporaire de 250.000 jeunes: la CNSS appelée à jouer un rôle majeur dans le programme Awrach 

 

Le programme Awrach se compose de deux volets: le premier porte sur des chantiers généraux temporaires, d'une durée moyenne d'environ six mois, et le second prévoit des chantiers d’appui à l'insertion durable.

 

Les chantiers généraux temporaires, qui s'adressent à près de 80% du nombre total des bénéficiaires d'Awrach, ont pour but de répondre aux besoins des citoyens en termes d'infrastructures: ce sont des travaux et activités à caractère temporaire, qui relèvent de domaines d’utilité publique ou qui sont liés au développement durable (construction de chaussées, restauration de monuments et d'équipements publics, boisement, entretien d'espaces verts, lutte contre la désertification et l'ensablement, numérisation d'archives, activités culturelles et sportives, encadrements pédagogiques ponctuels, etc.).

 

En ce qui concerne les chantiers d’appui à l'insertion durable, ceux-ci visent à atteindre un certain nombre d'objectifs, dont celui consistant à répondre aux services destinés aux individus et aux familles dans certaines régions: alphabétisation, enseignement préscolaire, prise en charge des personnes âgées, activités sportives, culturelles, prestations paramédicales, etc.

 


Pour les chantiers publics temporaires, le programme Awrach permet de:

 

- bénéficier d'un revenu mensuel supérieur ou égal au Smig pendant la durée des chantiers,

 

- bénéficier d'une couverture sociale, incluant des allocations familiales,

 

- d'être encadré dans les chantiers, dans l'objectif de développer des aptitudes et compétences nouvelles,

 

- d'obtenir un document auprès de l'employeur à l'achèvement d'un chantier, pour augmenter ses chances d'une réintégration dans le marché de l'emploi, dans des activités économiques similaires.

 

- Enfin, l'Etat prendra en charge les dépenses liées aux salaires, à la part patronale et aux frais d'assurance (en cas d'accidents du travail).

Vidéo. Younes Sekkouri lance un ambitieux programme de 250.000 emplois en deux ans dédiés aux jeunes

 

Pour les chantiers d’appui à l’insertion durable, le programme Awrach permet:


- l'intégration à l'emploi pour une durée d'au moins 24 mois, avec un revenu au moins égal au SMIG,

 

- une couverture sociale, incluant des allocations familiales, conformément aux lois et règlements en vigueur,

 

- l'acquisition d'une expérience professionnelle. 

 

L'Etat accordera aux opérateurs une subvention incitative d'un montant de 1500 dirhams par mois pendant une durée de 18 mois, pour chaque bénéficiaire.