Tourisme: la France déconseille à ses ressortissants de se rendre en Algérie | www.le360.ma

ع
port d'Alger
© Copyright : DR

Tourisme: la France déconseille à ses ressortissants de se rendre en Algérie

Par Mohamed Younsi le 25/07/2016 à 21h00 (mise à jour le 25/07/2016 à 22h58)

Kiosque360. Dans le cadre de la mise à jour de sa carte de «Conseils aux voyageurs», la France a déconseillé à ses ressortissants de se rendre en Algérie, en raison de l’insécurité qui y règne. La même mise à jour considère le Maroc comme la seule destination sûre et sécurisée dans la région.

aA

L’Algérie est classée dans la zone rouge, celle de l’instabilité et de l’insécurité pour les touristes étranges. En effet, la dernière mise à jour de la carte de «Conseils aux voyageurs», établie par le ministère français des Affaires étrangères, vient de le confirmer.

Ainsi, le Quai d’Orsay a clairement déconseillé aux ressortissants français de se rendre en Algérie, sauf pour «raisons impératives», en leur recommandant une vigilance renforcée.

 

Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, qui rapporte l’information dans son édition de ce mardi 26 juillet, l’Algérie demeure exposée à des menaces terroristes. Ce qui présente de sérieux dangers pour la sécurité des touristes étrangers.

Ce risque reste imminent, en dépit des opérations de ratissage effectuées et supervisées par le général Gaïd Saleh, vice-ministre algérien de la Défense et chef d’état-major des armées dans plusieurs régions du pays, notamment dans le Sud et l’Est, fait remarquer la publication.

 

Toutes ces opérations militaires, accompagnées et soutenues par des interventions des services de renseignement algériens, restent, estiment les décideurs français, inefficaces pour mettre un terme aux activités des groupes terroristes liés à Al Qaida ou à Daech.

 

En revanche, poursuit le quotidien, le ministère français des Affaires étrangères considère le Maroc comme une destination sûre, stable et sécurisée.

«Le Maroc est le seul pays en mesure d’assurer la sécurité et la tranquillité des ressortissants français dans la région arabe et en Afrique», a ainsi noté le Quai d’Orsay.