Tramway: le nouveau cadeau empoisonné du maire El Omari aux Casablancais | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Abdelaziz El Omari

Abdelaziz El Omari, maire de Casablanca.

© Copyright : DR

Tramway: le nouveau cadeau empoisonné du maire El Omari aux Casablancais

Par Khalil Rachdi le 20/10/2020 à 21h22

Kiosque360. Le maire PJD de Casablanca, Abdelaziz El Omari, fait encore parler de lui. Cette fois-ci, le président du Conseil de la ville prévoit d’augmenter le prix du ticket de tramway.

aA

On se demande ce que les Casablancais ont fait pour mériter un tel traitement du Conseil de la ville et de son maire, Abdelaziz El Omari. Après avoir décidé de suspendre toute contribution financière à l’opération de lutte contre le coronavirus dans la ville, le maire PJDiste compte faire payer plus cher le ticket du tramway aux habitants de la métropole. C’est en tout cas ce que rapporte le quotidien Assabah dans sa livraison du 21 octobre. 

 

Sous la présidence d’Abdelaziz El Omari, le bureau du Conseil de la ville a retiré 5 milliards et 300 millions de dirhams de son projet de budget alloué à l’équipement pour l’année budgétaire 2021. Ce montant avait été accordé, l’année dernière, à la société de développement local (SDL) Casa Transport afin de garantir des déplacements en tramway à prix réduit. 

 

Dans un document dont Assabah détient copie, la rubrique dédiée à la subvention de la SDL Casa Transport affiche 0 dirham. Une décision qui n’a pas manqué de surprendre les membres de la commission des finances, du budget et de la programmation. Ces derniers ont ainsi interpellé le bureau du Conseil de la ville, lors d’une réunion tenue le 16 octobre dernier, sur les raisons du retrait de cette subvention qui permettait aux habitants de la ville de se déplacer en tramway à tarif réduit. 

 

Selon Assabah, le déficit constaté dans le transport public en tramway est estimé à 70 millions de dirhams. Un chiffre qui s’est davantage creusé cette année, en raison de la crise sanitaire et de ses conséquences économiques. 

 

Lors de la session ordinaire du Conseil de la ville tenue début octobre, Abdelaziz El Omari avait pourtant alerté sur la baisse des revenus du tramway cette année, en insistant sur la nécessité de maintenir ce service, avant de se rétracter et de retirer toute subvention allouée à la SDL Casa Transports, qui était en 2017 de l’ordre de 65 millions de dirhams. 

 

A noter que les ministères de l’Intérieur et des Finances et le Conseil de la ville de Casablanca se sont engagés, depuis 2012, à prendre en charge 40% de chaque voyage réalisé par le tramway.