Une première: L’African Lion à Mahbès | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
African lion 15
© Copyright : DR

Une première: L’African Lion à Mahbès

Par Amyne Asmlal le 06/06/2021 à 20h56 (mise à jour le 06/06/2021 à 23h01)

Kiosque360. La 17ème édition de l’exercice militaire combiné maroco-américain se déroulera dans plusieurs régions du Maroc, y compris au Sahara, dans la zone de Mahbès plus précisément. Cet exercice est considéré parmi les exercices interalliés les plus importants de par le monde.

aA

L’édition de cette année des manœuvres militaires de l'African Lion se déroulera, en partie, à Mahbès, dans le Sahara marocain, à quelques kilomètres de Tindouf. Cet exercice combiné maroco-américain, qui a lieu du 7 au 18 juin 2021, connaîtra la participation de plusieurs pays de différents continents, ainsi que l’Organisation de l’alliance atlantique (OTAN), précise le quotidien Assabah dans son édition du lundi 7 juin. La particularité de cette année, insiste le quotidien, c’est que le programme de déroulement de cet exercice comprend une zone du Sahara, tout près de la région algérienne de Tindouf qui abrite les camps du Polisario.

 

L’annonce officielle du programme des manœuvres militaires maroco-américaines, poursuit Assabah, vient infirmer une fois pour toutes les allégations des ennemies du Maroc qui ont soutenu mordicus que les soldats participants à ces exercices n’allaient pas fouler le sol du Sahara. Ce qui est sûr, c’est que le Maroc confirme l’organisation des exercices militaires African Lion au Sahara, tout près du dispositif de défense, avec la participation des Etats-Unis, de plusieurs puissances internationales, ainsi que de l’OTAN, écrit de son côté le quotidien Al Akhbar dans son édition du même jour.   

 

L’exercice «African Lion 2021», en tant qu’exercice multinational interarmées, fait partie des exercices majeurs organisés et dirigés conjointement par le commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) et les Forces Armées Royales, précise le quotidien qui cite un communiqué des FAR. L’exercice, poursuit Al Akhbar, vise à consolider le niveau de coopération et de formation, à accroître l’interopérabilité, ainsi qu’à promouvoir l’échange d’expérience et de savoir entre les différentes composantes militaires, afin de leur permettre d’atteindre leur pleine capacité opérationnelle.

 

Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, qui s’est également intéressé à ce sujet, dans son édition du lundi, souligne que le communiqué des FAR a mis fin à tous les doutes concernant l’éventualité de l’intégration du Sahara marocain dans le programme de cet exercice militaire. En plus de la zone de Mahbès, relève le quotidien, l’African Lion 2021 se déroulera, sur hautes instructions royales, dans les régions d’Agadir, Tifnit, Tan Tan, Tafraout, Ben Guérir et Kénitra. Il impliquera des milliers de militaires multinationaux et un nombre très important de matériel terrestre, aérien et maritime.

 

En sus des États-Unis et du Maroc, la 17ème édition de cet exercice connaîtra la participation de la Grande-Bretagne, du Brésil, du Canada, de la Tunisie, du Sénégal, des Pays-Bas, d’Italie ainsi que de l’Alliance Atlantique, en plus d’observateurs militaires d’une trentaine de pays représentant l’Afrique, l’Europe et l’Amérique, note le quotidien en citant le même communiqué de l’État-major général des FAR.

 

Les objectifs de cet exercice, considéré parmi les exercices interalliés les plus importants au monde, sont nombreux: renforcer les capacités manœuvrières des unités participantes, consolider l’interopérabilité entre les participants en matière de planification et de conduite d’opérations interarmées dans le cadre d’une coalition, perfectionner les tactiques, les techniques et les procédures et développer les aptitudes en matière de cyberdéfense.

 

Il vise également à entraîner la composante aérienne à la conduite des opérations de chasse, d’appui et de ravitaillement en vol, consolider la coopération dans le domaine de la sécurité maritime, conduire des exercices en mer dans le domaine de la tactique navale et des luttes conventionnelles et mener des activités d’ordre humanitaire, a précisé la même source.

 

L’exercice, s'accordent à dire les trois quotidiens, englobera, en plus des formations et des simulations aux activités du commandement et des entraînements sur les opérations de lutte contre les organismes terroristes violents, des exercices terrestres, aéroportés, aériens, maritimes et de décontamination NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique). Par ailleurs, et au titre des activités parallèles à vocation humanitaire, un hôpital médicochirurgical de campagne sera déployé au niveau d’Amlen (Tafraout) où des prestations médicales et chirurgicales vont être dispensées au profit des populations locales par des équipes médicales constituées de médecins et d’infirmiers des FAR et de l'US Army.