Urgent. L’Espagne demande à ses ressortissants de «quitter au plus vite» les camps de Tindouf | www.le360.ma

ع
Robles

Margarita Robles, actuelle ministre espagnole de la Défense, va remplacer le MAE Josep Borrell, qui va prendre la tête de la diplomatie européenne le 1er décembre. 

© Copyright : DR

Urgent. L’Espagne demande à ses ressortissants de «quitter au plus vite» les camps de Tindouf

Par M'Hamed Hamrouch le 02/12/2019 à 19h51 (mise à jour le 02/12/2019 à 19h54)

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a émis lundi soir un nouvel avertissement à ses ressortissants se trouvant dans les camps de Tindouf, les mettant en garde contre un risque d’attentat ou d’enlèvement «très imminent».

aA

Malgré l’avertissement adressé par les autorités espagnoles mercredi dernier (27 novembre), un "rush" d’humanitaires espagnols a afflué le weekend dernier vers les camps de Tindouf, notamment via "Air Algérie". Les activistes espagnols acquis au front polisario semblaient avoir pris ainsi à la légère l’avertissement des autorités de leur pays, même si cet avertissement était basé sur des informations précises confirmées ce lundi 2 décembre par les autorités algériennes elles-mêmes.

 

 

 

 

C’est ce qui a amené l’Espagne à lancer, ce lundi soir, un nouvel avertissement à ses ressortissants, pour leur demander cette fois de «quitter au plus vite» les camps de Lahmada-Tindouf, en raison d’un risque imminent d’attentat terroriste ou de rapt d'étrangers par des groupes jihadistes.

 

L’Algérie emboîte le pas à l’Espagne et avertit contre le risque d’actions terroristes dans les camps de Tindouf

 

Aux dernières nouvelles, l’on apprend que l’avertissement espagnol a mis en état d’alerte maximale la mission de l’ONU à Rabouni, Minurso, autant que le HCR, confirmant ainsi l’existence d’un risque "imminent" d’attentat contre "les intérêts espagnols" et d’"enlèvement d’étrangers" se trouvant dans les camps de Lahmada.