Le360 Actualités Maroc

ع
Abdelilah Benkirane - PJD - Secrétaire général

Abdelillah Benkirane, secrétaire général du PJD.

© Copyright : DR

Vidéo. Abdelillah Benkirane veut se porter candidat à la présidence du PJD, mais selon ses conditions

Vidéo

Par Mohamed Chakir Alaoui le 27/10/2021 à 21h28

Abdelillah Benkirane, ex-numéro un du PJD (opposition) a livré sa position sur le congrès extraordinaire du parti prévu samedi prochain à Bouznika (sud de Rabat), en affirmant que sa possible candidature pour la présidence du PJD est liée à une condition sine qua non, celle de doter le prochain secrétaire général du parti d'un mandat plus long.

aA

Dans une vidéo mise en ligne ce mercredi soir, 27 octobre 2021, Abdelillah Benkirane a expliqué que le dernier conseil national de son parti, tenu la semaine dernière, a pris une résolution selon laquelle le prochain congrès ordinaire, après les assises de samedi prochain à Bouznika, devra se tenir dans une durée "ne dépassant pas une année".

 

"Je ne suis pas d'accord avec cette résolution. Si celle-ci n'est pas rejetée par le congrès de samedi, ne comptez pas sur moi pour être candidat à la présidence du PJD durant cette période", a déclaré Abdelillah Benkirane.

 

Dans cette même vidéo, il a critiqué plusieurs dirigeants du PJD dont Saâd-Eddine El Othmani, numéro un démissionnaire, et Lahcen Daoudi, lui aussi membre du secrétariat général démissionnaire. Il faut rappeler qu'après la débâcle du PJD au triple scrutin du 8 septembre 2021, l'ensemble des membres du secrétariat général, une trentaine, ont démissionné de la direction du parti de la Lampe.

Le PJD brandit la carte de l’opposition dans la rue

 

"Vous pouvez compter sur ma candidature samedi prochain à la seule condition que le prochain congrès extraordinaire puisse accorder au secrétariat général du parti un mandat plus long, (Ndrl soit quatre ans) afin qu'il ait le temps nécessaire pour remettre le parti sur de bonnes voies", a affirmé l'ancien chef de gouvernement. Si cette condition n'est pas prise en compte alors "je ne suis pas partant pour une candidature", a-t-il averti.

 

Selon les observateurs, cette condition imposée par Abdelillah Benkirane ne changera rien au fait qu’il reste un leader incontesté du PJD et le mieux placé pour gagner la présidence de ce parti, très affaibli par sa défaite aux élections du 8 septembre.

 

D’ailleurs, dans la vidéo, Abdelillah Benkirane a indiqué avoir reçu de nombreux appels de militants lui demandant de se porter candidat à la présidence du parti de la Lampe.

 

Au sujet de l'échec électoral, Benkirane a mis en avant "la règle de la démocratie". "C'est un échec tout à fait normal en démocratie. Il faut juste du temps pour que le PJD reprenne ses forces", a-t-il conclu en substance.