Le360 Actualités Maroc

ع
Cover Vidéo - Accord agricole: une nouvelle page s’ouvre avec le Maroc
© Copyright : Le360

Vidéo. Accord agricole Maroc-UE: les moments forts du point de presse de Bourita et Mogherini

Par chakir Alaoui le 17/01/2019 à 14h53 (mise à jour le 17/01/2019 à 17h03)

«La voix de la raison a prévalu», a affirmé Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la coopération (MAEC) qui s’exprimait, mercredi à Rabat, lors d’un point de presse à l’issue de sa rencontre avec la haute représentante de l’UE, Frederica Mogherini.

aA

La visite de la haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, est intervenue quelques heures après l’adoption, en séance plénière à Strasbourg, de l’accord agricole entre le Maroc et l’Union européenne, à une très grande majorité (72% des députés européens, soit 444 voix, ont voté en faveur du Maroc).

 

 

 

«Notre partenariat a démontré, au cours de cette période, sa résilience aux attaques, aux manoeuvres et à toutes les actions qui tendaient à le torpiller et à créer une crise entre le Maroc et l'UE», a ajouté le ministre, Bourita, notant qu’il a été décidé de réactiver tous les mécanismes de coopération rompus depuis 2016, afin de doter le partenariat UE-Maroc du poids important qui a été le sien et ce, sur la base des acquis accumulés au fil du temps, compte tenu des relations historiques ayant toujours lié le Maroc et l'UE.

 

Adoption de l’Accord agricole Maroc-UE: quand Alger sort du bois et de ses gonds 

 

Les nouveaux arrangements de l'accord couvrent seulement les produits agricoles en provenance des provinces sahariennes. Cela dit, l’accord ne contient pas de mesures sur la traçabilité des produits ni sur leur désignation. Les produits agricoles émanant de ces provinces bénéficieront des mêmes normes préférentielles. L’accord prévoit également un mécanisme qui fournira des statistiques annuelles», a souligné Bourita.


Pour sa part, Frederica Mogherini s’était réjouie de l’adoption du nouvel accord qui marque l’ouverture d’une nouvelle ère de partenariat dans la relation entre le Maroc et l’UE.

 

Le Maroc est un «partenaire stratégique de l’UE depuis 50 ans», a précisé la Haute représentante, notant que l’UE et le Maroc aspirent actuellement à réaliser un saut qualitatif dans leurs relations pour bâtir un partenariat à vocation régionale, notamment dans la Méditerranée, le Monde arabe et l’Afrique, qui soit à la hauteur des attentes des citoyens des deux côtés de la Méditerranée et qui permet d’atteindre les objectifs communs aux deux parties.

 

Par ailleurs, Frederica Mogherini a mis en avant les efforts entrepris par le Maroc dans la lutte contre la migration irrégulière, rappelant à cet égard le soutien financier apporté par l’UE. Mi-décembre dernier, la commission européenne avait annoncé qu'une aide supplémentaire de 148 millions d’euros, adoptée au titre du fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique pour l’année 2018, sera apportée au Maroc. «Le Maroc a déjà encaissé 40 millions d’euros. Le complément sera débloqué dans les jours qui viennent», a annoncé la Haute représentante.