Le360 Actualités Maroc

ع
cover جماعات ارهابية مدفوعة من المخابرات الجزائرية تكون وراء اغتيال سائقين مغربيين‎‎
© Copyright : Mohammed Boukouyane / Le360

Vidéo. Assassinat des deux chauffeurs marocains au Mali: un politologue appelle l'ONU à ouvrir rapidement une enquête

Par Chakir Alaoui et Mohammed Boukouyane le 12/09/2021 à 20h38

L'odieux double crime commis contre les chauffeurs marocains de camions au Mali a été vivement condamné au Maroc et à l'étranger, de nombreux analystes ayant pointé du doigt la responsabilité des services algériens.

aA

"Il est sûr que les services algériens sont derrière cet acte odieux, j'appelle les autorités maliennes et les Nations Unies à ouvrir une enquête rigoureuse pour déterminer les responsabilités", a affirmé le politologue Moussaoui Ajlaoui, dans une déclaration pour Le360.

 

Cette opération, qui a fait également un blessé marocain, vise, selon cet expert, à menacer la sécurité alimentaire en Afrique de l'Ouest en s’attaquant à des camions marocains qui assurent l’approvisionnement en produits alimentaires et en matériel. Et de faire remarquer que ce n'est pas la première fois que des camions marocains sont attaqués. "Ces camions jouent un rôle important dans la stabilité de ces pays et montrent le rôle que joue le Maroc dans la sécurisation des marchés en Afrique", a-t-il souligné.

 

Mais quels seraient les commanditaires et les exécutants? Il est établi, selon Moussaoui Ajlaoui, que les auteurs de cet acte n'ont pas attaqué pour voler. "Il est sûr que l'exécution des deux chauffeurs et l'agression d'une troisième personne visent sans aucun doute à perturber et à stopper l'approvisionnement du marché ouest-africain par le Maroc. Et ceci a un lien avec la stratégie du voisin de l'Est dont le chef de la diplomatie vient de déclarer que l'hostilité envers le Maroc va être longue et permanente".

 

Deux camionneurs marocains tués au Mali: Abdelilah Hifdi accuse l’Algérie d’être derrière l’attaque 

 

"Sur la base des réactions, des déclaration et des analyses, il apparaît, selon Moussaoui Ajlaoui, l'existence d'un lien entre les renseignements algériens et certains groupes jihadistes". D'après cet expert, il existe même "un accord entre ces groupes islamistes extrémistes et les renseignements algériens sur la base d'un compromis permettant la remise, de temps en temps, d’un ou deux terroristes à l'armée algérienne en échange de la facilitation de circulation des groupes de jihadistes dans la région. Yad Agghali d'Al Qaida et d'autres chefs jihadistes soutenus par les militaires d'Alger sont les bénéficiaires principaux de ce deal".

 

Notre interlocuteur rappelle que le ministère marocain des Affaires étrangères et son ambassade au Mali ont demandé aux autorités maliennes d'ouvrir une enquête pour déterminer la responsabilité de ceux qui ont assassiné les deux ressortissants Marocains. Ce type d'opération "n'est pas étranger aux services algériens, vu la répression qui s'abat contre les Hirakis (du soulèvement populaire, ndlr) et vu le triste passé des services  algériens qui sont connus pour la liquidation des opposants". Et d'ajouter: "Je pense qu'ils sont derrière cette opération criminelle". Moussaoui Ajlaoui a ainsi appelé les autorités onusiennes, notamment la MINURSAM (Mission des Nations Unies pour le maintien de la paix au Mali) à agir rapidement pour "traduire en justice les criminels et les terroristes".