Vidéo. Covid-19 et confinement: voici des réactions de députés à l'intervention d'El Othmani | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover Vidéo - تعليقات البرلمانيين حول تمديد الحجر
© Copyright : Le360

Vidéo. Covid-19 et confinement: voici des réactions de députés à l'intervention d'El Othmani

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 19/05/2020 à 12h17 (mise à jour le 19/05/2020 à 13h05)

Plusieurs députés de l'opposition ont salué la prolongation du confinement jusqu'au 10 juin, tout en regrettant l'absence de vision du Chef du gouvernement quant à la relance de la machine économique. Pour Le360, des députés du PAM, de l’Istiqlal et du PPS en parlent.

aA

"El Othmani n'a pas donné de détails sur le retour à la vie normale notamment en ce qui concerne les plans de sauvetage des secteurs de l'économie du pays", a regretté Rachid Abdi, chef du groupe parlementaire du PAM au sein de la Chambre des représentants, après l’annonce, hier, 18 mai 2020, par Saâd-Eddine El Othmani devant les membres des deux chambres du Parlement, réunis dans l’hémicycle, de la prolongation jusqu’au 10 juin prochain de l’état d’urgence sanitaire et donc de la mesure du confinement. 

 

Rachid Abdi critique le fait que le Chef du gouvernement "a longuement parlé du bilan sanitaire en s'arrêtant brusquement sur ce point, sans livrer une vision sur la relance économique".

Déconfinement: ce que propose le HCP

 

De son côté, Lahcen Haddad, de l'Istiqal, a abondé dans le même sens en invitant le Chef du gouvernement à accorder son intérêt aussi bien à la lutte contre le Covid-19 qu'à la relance économique.

 

Toutefois, la réaction la plus virulente est venue de Jamal Benchekroun, député du PPS, qui dénonce notamment le problème de la multiplication des foyers de contamination.

 

 

 

Pour ce député de l’opposition, "la situation sociale affronte des difficultés", tout particulièrement pour les catégories sociales les plus défavorisées.

 

Les aides financières de l'Etat ne sont pas encore parvenues à de nombreux citoyens, a-t-il dit, avant de souhaiter que cette troisième phase du confinement soit la dernière.

 

L'état d'urgence sanitaire est entré en vigueur au Maroc le 20 mars 2020.