Vidéo. Déconcentration administrative: les pays africains louent l'expérience du Maroc | www.le360.ma

ع
Cover_Vidéo: Le360.ma •اجتماع افريقي حول الاتمركز الاداري يشيد بالتعاون المغربي
© Copyright : Le360

Vidéo. Déconcentration administrative: les pays africains louent l'expérience du Maroc

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 10/09/2019 à 17h10 (mise à jour le 10/09/2019 à 17h15)

Les ministres de plusieurs pays d'Afrique, réunis ce mardi 10 septembre à Rabat, dans  le cadre d'une Commission technique de l'UA, dédiée à la fonction publique, à l'habitat et à la décentralisation, saluent le retour du Maroc à cette instance et disent attendre beaucoup de l’expérience du royaume.

aA

Ces ministres ont également salué l’apport de la coopération du Maroc dans tous les domaines avec différents pays du continent africain. Cette commission technique, dite CTS N°8, l'une des 14 commissions de l'Union africaine, s'est réunie à Rabat sous la présidence de Litsoane Simon Listoine, ministre du gouvernement local et des chefferies du Lesotho, et président du CTS N°8.

 

Litsoane Simon Listoine est secondé par Mohamed Benabdelkader, vice-président de cette commission et ministre de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique du gouvernement marocain.

 

 

 

Selon Samate Cessouma Minata (Burkina Faso), commissaire aux Affaires politiques de la Commission de l'Union Africaine, la réunion de Rabat a décidé de lancer un appel aux pays africains pour qu'il ratifient "les chartes de décentralisation et [veillent] à les inclure dans les législations nationales". Elle sollicite en outre l'appui du Maroc pour réussir les projets de réforme liés à la Fonction publique, à la gouvernance locale, à l'habitat et à la décentralisation.

Révolution dans la fonction publique: les détails de la réforme

 

De son côté, Mohamed Benabdelkader estime que le Maroc "a franchi un pas déterminant vers la consolidation de la régionalisation avancée et pour la mise en place d'une administration déconcentrée et responsable, dotée de réels et efficaces pouvoirs de décision". Le ministre a rappelé l'adoption par le Maroc, le 27 décembre 2018, de sa charte nationale de déconcentration administrative.