Vidéo. Dysfonctionnements du logement social, crise PPS-PJD... Fassi-Fihri dit tout | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
cover: هكذا علق وزير الإسكان على تقرير جطو مبديا موقفه من ازمة PJD و PPS‎
© Copyright : DR

Vidéo. Dysfonctionnements du logement social, crise PPS-PJD... Fassi-Fihri dit tout

Par chakir Alaoui le 04/09/2018 à 13h00 (mise à jour le 04/09/2018 à 13h16)

Dans cette interview à le360, Abdelahad Fassi-Fihri, ministre PPS de l'Habitat, commente le rapport de la Cour des comptes sur les dysfonctionnements liés aux programmes de construction de logements économiques. Il revient aussi sur la crise PPS-PJD. Écoutez-le!

aA

Pour le ministre, ce rapport évoque des aspects négatifs, mais il ne faut pas occulter les efforts consentis par les secteurs public et privé pour promouvoir l'habitat économique, a-t-il plaidé. Entre 2007 et 2016, quelque 350.000 appartements économiques ont été construits, alors que les programmes pour la construction des appartements à 250.000 dirhams et à 140.000 dirhams l'unité "ont amélioré les conditions de logement des gens", a-t-il fait valoir.

 

L'investissement durant cette période s'est élevé à 10,5 milliards de dirhams.

 

Le ministre reconnait toutefois l'existence de dysfonctionnements liés aux programmes des appartements à 250.000 dirhams, indiquant que de nombreuses personnes aisées ont acquis individuellement ces appartements qui étaient destinés "aux couches aux revenus moyens". 

 

"Il faut désormais imposer un seuil des revenus pour éviter que les spéculateurs et les gens aisés puissent accéder à ces programmes", a affirmé le ministre.

 

Et d'ajouter: "Durant sept ans, il a été construit  quelque 30.000 appartements à 140.000 dirhams l'unité".

 

Pour améliorer l'exécution des deux programmes, El Omrane va se concentrer davantage sur la version dite "pôle urbain" en construisant 140.000 unités.

 

Quant à la lutte contre les bidonvilles, le ministre de tutelle a indiqué que 300.000 baraques ont été rasées et leurs occupants ont été relogés. Seulement, ce programme spécifique s'est vite amplifié pour faire face à un total de recasement de 420.000 baraques. "Il faut trouver une solution globale et intégrée à ce problème", a-t-il exhorté.

 

Evoquant le rapport tendu entre le PJD et le PPS, Abdelahad Fassi-Fihri a souhaité que cette crise soit résolue sans dégâts. "Je souhaite qu'on puisse dépasser cette crise dans le cadre de la coopération, la sagesse et la réconciliation. Il y a des défis communs à relever et des objectifs à atteindre, surtout qu'on doit contribuer à réaliser les orientations du souverain", a-t-il conclu.