Vidéo. El Othmani: "le gouvernement continuera à confiner les quartiers et les villes là où la pandémie s'aggrave" | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
cover: حوار حصري مع العثماني الحكومة سوف تستمر في عزل الاحياء و المدن الموبوئة
© Copyright : le360

Vidéo. El Othmani: "le gouvernement continuera à confiner les quartiers et les villes là où la pandémie s'aggrave"

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 14/09/2020 à 14h01 (mise à jour le 15/09/2020 à 08h52)

Le chef du gouvernement a accordé ce lundi 14 septembre une interview à Le360 dans laquelle il a évoqué une série de sujets d'actualité, dont la préoccupante situation liée à la pandémie de Covid-19.

aA

Le chef du gouvernement a mis en garde contre la possibilité de confiner "toutes les zones où le virus frappe fort". Face à cette situation, "la fermeture d'autres villes n'est pas à écarter", a déclaré Saâd-Eddine El Othmani.

 

Dans cet entretien, le chef du gouvernement n'a, à aucun moment, signalé la possibilité d'un retour à un reconfinement général. "Nous continuerons à cerner le virus et à confiner les quartiers et les villes où la pandémie se propage. La politique des restrictions a donné jusqu'ici ses fruits sur le plan sanitaire", a-t-il affirmé. Et de rappeler que les pouvoirs publics "ont déjà confiné certaines zones à Casablanca, à Beni-Mellal, à Marrakech, à Tanger, entre autres".

 

Selon lui, les autorités "n'hésiteront pas un seul instant à appliquer des confinements locaux si la pandémie s'aggrave". A propos des communiqués officiels que publie le gouvernement tard dans la nuit, El Othmani indique que c'est dû à l'urgence d'informer les citoyens. L'idée étant de communiquer en temps réel, dès que les chiffres sont disponibles. 

 

Covid-19: voici pourquoi le Maroc risque un re-confinement général

 

A la question de savoir s'il était vrai qu'El Othmani, comme l’affirme la rumeur, était "isolé et écarté des prises de décision" concernant la lutte contre la pandémie et la stratégie de relance économique, le chef du gouvernement a balayé ces propos d'un revers de la main.

 

"C'est archi-faux! Les décisions sont prises de manière collégiale par l'Exécutif et sous ma présidence," a-t-il martelé.

 

Et d'ajouter que le gouvernement "agit en bloc et en harmonie. Il n'y ni mauvaise gestion ni dysfonctionnement dans la gestion de la crise", a lancé  El Othmani, rejetant par ailleurs l'accusation selon laquelle la pandémie n'aurait pas atteint un tel niveau si les festivités liées à la fête de l'Aïd Al-Adha avaient été annulées.

 

"Les pays occidentaux, a-t-il expliqué, n'ont pas célébré la fête du sacrifice, mais cela n'a pas empêché qu'ils soient durement frappés par l'aggravation de la pandémie".

 

Vidéo. Covid-19: le PJD lance une campagne de sensibilisation, El Othmani s'y associe

 

Quant à la relance économique, Saâd-Eddine El Othmani a rappelé que le Maroc connaîtra une récession de 5,4%.

 

"Nous avons des difficultés d'exportation de nos produits. Les économies du monde entier font face à un brouillard opaque", a-t-il ajouté avant de qualifier de "positive" l'initiative de la réouverture partielle de l'espace aérien du Maroc. "Cela permettra aux investisseurs et aux touristes de se déplacer vers le Royaume", a-t-il conclu.