Le360 Actualités Maroc

ع
cover - élections 2021 - Driss El Azami Idrissi

Driss El Azami Idrissi, membre du secrétariat général du PJ, prône le passage dans l'opposition, si son parti ne remportait pas la première place.

© Copyright : khalil Essalak / Le360

Vidéo. Élections 2021. À défaut de la première place, le PJD basculera dans l'opposition, selon Driss El Azami Idrissi

Par Fatima El Karzabi et Khalil Essalak le 08/09/2021 à 23h22 (mise à jour le 08/09/2021 à 23h30)

Driss El Azami Idrissi, membre du secrétariat général du PJD, a affirmé que son parti ferait mieux de passer dans l'opposition s'il n'arrivait pas premier lors des élections de ce 8 septembre 2021. Par ailleurs, il revient sur le bras de fer qui l'a opposé et qui l'oppose toujours à son ennemi de toujours, Hamid Chabat.

aA

Driss El Azami El Idrissi ne mâche pas ses mots. Le membre du secrétariat général du PJD a déclaré pour Le360 que, si jamais son parti ne décrochait pas la première place à l’issue de ce scrutin du 8 septembre 2021, le PJD se placerait dans les rangs de l’opposition. «Moi, personnellement, je souhaiterais qu’on aille dans l’opposition si jamais on n’accédait pas à la première place», a-t-il insisté.

 

Par ailleurs le député-maire sortant de la ville de Fès a aussi affirmé qu’il était confiant quant à un nouveau mandat à la tête du conseil de la ville. «Nous sommes optimistes. Nous avons d’excellentes chances de réussir car, si ce n’était pas le cas, nos concurrents n’auraient pas eu recours à l’argent sale et à des actes de Baltajis».

Vidéo. Élections 2021: tenant la main de son épouse Fatima, Hamid Chabat a voté pour reconquérir la mairie de Fès

 

Ici, Driss El Azami fait clairement allusion à Hamid Chabat, ancien secrétaire général de l’Istiqlal et mandataire de la liste du parti du Front des forces démocratiques (FFD) pour les communales, qui a bien l’intention de récupérer la mairie de Fès où il a siégé durant 12 longues années, entre 2003 et 2015.

 

C’est aussi de lui que parle El Azami lorsqu’il évoque les partis qui ont présenté des candidats débauchés chez d’autres partis. «Le PJD a déjà gagné. Nous avons mené une campagne électorale propre et honnête et avons présenté de vrais militants du parti sans recourir à une sorte de Mercato».