Vidéo. Elections-2021: le PJD déterminé à ne pas céder sur le quotient électoral | www.le360.ma

Le360 Actualités Maroc

ع
Cover Vidéo - هذا موقف حزب العدالة والتنمية حول القوانين الانتخابية 2021
© Copyright : Le360

Vidéo. Elections-2021: le PJD déterminé à ne pas céder sur le quotient électoral

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini le 20/02/2021 à 11h37

Le Parti justice et développement (PJD) est déterminé à ne "pas céder" sur la question du maintien du quotient électoral, selon sa forme de calcul actuelle. Un mode qui se base, pour l'attribution des sièges, sur les voix exprimées au lieu du nombre des inscrits.

aA

Par la voix de son numéro deux, Slimane Amrani, le parti de la Lampe prévoit l'organisation, en mars prochain, d'une "session extraordinaire" du Parlement où six projets de lois électoraux, quatre organiques et deux normaux, devront être adoptés après leur examen par la commission de l'Intérieur.


"Quoi qu'il arrive nous refuserons le projet de quotient défendu par certains partis politiques, affirme le secrétaire adjoint du PJD, laissant entendre que ce point ne sera pas amendé lors du débat au sein de la commission de l'Intérieur issue de la Chambre des représentants.


"Nous sommes presque parvenus à un consensus entre le gouvernement et les partis politiques sur de nombreux points liés aux élections de 2021", souligne-t-il dit. Les points d’achoppement restent néanmoins, le quotient et la représentativité des MRE au sein du Parlement. "Le PJD a fait des concessions sur plusieurs points en matière notamment de seuil électoral, de découpage, dont le relèvement des villes à 50.000 habitants pour le scrutin uninominal, des listes régionales pour les femmes et les jeunes.»

 

Vidéo. Le Code électoral, feuille de route des scrutins, expliqué par un expert

 


Evoquant par ailleurs les élections législatives prévues en septembre 2021, le numéro deux du PJD a indiqué que son parti couvrira toutes les circonscriptions électorales réparties. Quant aux élections communales et municipales, Slimane Amrani a répondu que le PJD, à l'instar des autres partis politiques, ne peut pas se faire représenter dans toutes les circonscriptions. "Notre participation sera limité à nos moyens", soutient-il.


Par rapport au renouvellement des structures partisanes, Slimane Amrani a précisé que le dernier conseil national a fixé la date du prochain congrès du parti aux semaines qui suivent les élections de 2021. "La direction actuelle du parti (c'est-à-dire celle que préside Saâd Eddine El Othmani) restera en place au-delà des prochaines élections jusqu'à la tenue du congrès attendu", conclut le dirigeant du PJD.